#1 SITE FOR INTERNATIONAL JOBS IN AFRICA!

 
 
ENERGY ENGINEER IN MOZAMBIQUE , Mozambique

To further develop its activities, Enabel is looking for 1 (m/f):

Energy Engineer - MOZAMBIQUE

General information

Reference: MOZ/15/034-1
Location: Maputo
Contract duration: 60 months
Probable starting date: 1st of August
Monthly salary package: Level 2 – B417: between 5.288,28 euros and 7.524,32 euros (inclusive gross monthly salary and expat benefits: expat and hardship allowances). The salary depends on relevant experience.
Furthermore, our expatriate staff members are also offered customary expatriate benefits such as a (capped) housing allowance, a moving allowance, an installation allowance, a (capped) school allowance for children accompanying, an insurance package for the whole family, including repatriation insurance, and an annual round-trip flight ticket for each family member.
The amounts disbursed will vary in function of relevant recognised experience for the function, the household’s composition and the fiscal situation.
Context

The Indicative Cooperation Program (ICP 2013-2017) between Belgium and Mozambique allocates a total grant envelope of 16 million € to the energy sector in Mozambique, split over two interventions:
Institutional and organizational strengthening and capacity development at the Ministry of Energy (CBMIREME)
Renewable Energy for Rural Development phase 2 (RERD2)

Both interventions will contribute to the economic productivity and social service delivery in rural Mozambique through the provision of sustainable, affordable and environment-friendly energy.
RERD II, whose budget amounts to 12M€, builds on the results of the first phase of the intervention and will contribute to increased access to energy in rural areas by investments in renewable energy systems and support mechanisms to ensure sustainability.
The partner organisation is FUNAE (Fundo de Energia). The institution is in charge of developing the use of renewable energy in rural areas.

To achieve this specific objective, RERD II will invest in three strategic axes:

Financing the construction of off-grid systems and demonstrate the most suitable management mode for those mini-grids. The intervention will focus on large mini-grids allowing for the productive use of energy.
Improving the technical and financial sustainability of the current systems in Mozambique
Improving FUNAE capacities, especially related to project management at central level and to planning and coordination at the level of the Delegation in the Provinces.
The geographic focus will be the province of Zambezia, with possible extension to Niassa and Manica depending on the security situation
Function

Under the supervision of the intervention manager, ensure the implementation of the technical part of the project.
The first two years will be dedicated to selecting the sites for the construction of mini-hydro power plants and finalizing the pre-feasibility, feasibility and tender dossier for the construction.
The following three years will be dedicated to the construction and the commissioning of the schemes and the set-up of a sustainable management system.
The engineer is also expected to take part and give useful inputs in the specific objectives 2 and 3, to improve the financial sustainability of current systems and to improve project management in FUNAE.
Profile

Required level of education
Hold a Master’s degree in engineering, preferably in the renewable energy sector or equivalent.

Required and/or desired experience
At least 5 years of relevant experience in the planning, design, construction and supervision of energy systems;
Experience in public procurement is required;
Experience in small hydropower systems is a strong asset;
Experience with the design and implementation of mini-grids is a strong advantage;
Overseas experience, of which part in sub-Sahara Africa is an advantage, knowledge of the country and/or experience working in Mozambique is a strong advantage.

Required mastery
Knowledgeable about energy access and rural electrification issues.
Skills and experience in capacity building activities and change processes.
Knowledge of common ICT-applications, GIS-software and modelling software is an advantage.

Behavioural aptitude
Team spirit and communication skills with colleagues and project partners of different social levels.
An analytical mind and a good technical writing and reporting capacity.
Adherence to Enabel’s values: commitment, respect, responsibility and integrity;
Very good negotiation skills, stakeholder consensus-building ability;
Computer literacy (Word, Excel, PowerPoint, databases);
Reasonable level of Portuguese and willing to learn
Very Good level of English
He/she will be in good health, and willing to travel frequently to remote areas.
He/she is sensitive to the cross-cutting issues of the Belgian cooperation (environment, gender, children’s rights and social economy).
Technology-savvy

Interested ?
Please apply no later than May 6 th 2018 via our website: https://www.enabel.be/content/jobs
If you have any further questions please contact us via humres@enabel.be

Premium job

Expiring: May 06, 2018
MANAGING DIRECTOR IN GHANA , Ghana

Position: Managing Director
Location: Accra, Ghana
Travel: Approximately 50% international
Start Date: TBD

Background
Established in 2011, the Global Shea Alliance (www.globalshea.com) is a non-profit industry association with 450 members from 33 countries including women’s groups, brands and retailers, suppliers, and civil society. Through public private partnerships, the GSA promotes industry sustainability, quality practices and standards, and demand for shea in food and cosmetics.

Position Description:
The managing director leads a dynamic, multidisciplinary team to develop, scale, and execute the association’s agenda. The executive develops the association strategy through multi-stakeholder facilitation, manages implementation of all policies and projects, raises public and private funding to scale activities, oversees finances, and facilitates the governance structure.

Strategy
- Facilitate sustainability and quality working groups to develop member guidelines, standards, implementation models, and best practices.
- Coordinate member and stakeholder feedback on association activities.
- Propose new projects and course corrections at the level of working groups, executive committee, and general assembly.
- Achieve industry consensus of any proposed policy or activity.
- Oversee the development of the GSA sustainability program and related guidelines, implementation criteria, work streams, technical manuals, and research initiatives.
- Oversee the development and implementation of quality standards for shea kernels and butter.
- Launch global promotion working group to develop industry marketing activities.

Operations
- Recruit and manage a 10-person secretariat team based in Accra with specialties in sustainability, monitoring and evaluation, fundraising, partnership development, communications, and finance.
- Develop annual work plans and budgets for approval of executive committee and relevant donors.
- Ensure target completion of funded initiatives including warehouses, cooperative development, health and safety, environmental conservation, parkland management, and tree planting.
- Oversee monitoring and evaluation and best practice development for implemented activities.
- Manage relationships with key donors and private funding partners.
- Ensure compliance with donor contractual requirements.
- Oversee production and high-quality delivery of member and donor reports.
- Coordinate four international conferences and exhibitions in Africa, U.S., and EU to promote the industry and association activities.
- Oversee regular communication via website, newsletters, electronic mailings, and social media.
- Facilitate publication and dissemination of consumer and industry facing articles and videos.
- Oversee individual member advisory services and market linkage activities.
- Implement policy reforms to alleviate trade barriers related to food safety and identity regulations through legal interventions, multinational dialogue, and public private collaboration.
- Oversee implementation of industry research initiatives and publications.
- Represent association at high level industry and government forums.

Expansion
- Lead recruitment of new private members ensuring broad based geographical and stakeholder representation, with a particular focus on membership expansion of large category end-users of shea based products.
- Develop partnerships with existing members to implement existing policies and projects.
- Develop partnerships with public and private donors to raise funding and implement association policies related to sustainability, quality, and promotion.
- Oversee production of technical and cost proposals for new funding opportunities.
- Negotiate and sign contracts with donors.
- Lead growth of internal funds generated related to service provision.

Governance and Financial Management
- Coordinate executive committee activities including bi-annual meetings and finance, membership, and policy subcommittees.
- Ensure member and donor approval of all relevant activities.
- Facilitate the annual general assembly, annual report production, and associating voting processes.
- Authorize daily expenditures and oversee procurement procedures.
- Oversee production of monthly bank reconciliations, cash book production, variance analysis, and executive committee financial reports.
- Oversee and approval all donor financial reporting requirements.
- Oversee annual financial audit and publication of financial statements.

Preferred Qualifications
• Minimum 5 years of experience in a high-level leadership position with industry or civil society, preferably related to natural ingredient supply chains.
• Demonstrated ability to raise significant public and private funding for social and environmental initiatives.
• Demonstrated ability to develop partnerships with industry stakeholders including food and cosmetic brands, ingredient suppliers, women’s groups, and non-profit organizations while ensuring anti-trust compliance and confidentiality of propriety information.
• Proven project management experience to implement large complex initiatives with multiple donors and partners.
• Proficiency with industry, consumer facing, and non-profit related communications.
• Background in multi-stakeholder facilitation.
• Background in non-profit management.
• Experience with rural development and women’s empowerment in Africa.
• Fluent in English.
• Proficient in French.

The motivation should include a brief paragraph outlining specific accomplishments related to relevant qualifications.

Are you interested in becoming a Managing Director in Ghana? Apply now at the top or bottom of our page.

Premium job

Expiring: May 18, 2018
INTERVENTION MANAGER IN MOZAMBIQUE , Mozambique

Enabel is the Belgian development agency. We implement Belgium’s international development policy.

With 14 country offices across the world, 1500 employees and an annual portfolio of approximately 220 million euros, we build a sustainable world where women and men live under the rule of law and are free to pursue their aspirations.

Under the 2030 Agenda for Sustainable Development, we carry out public service assignments in Belgium and abroad. In addition, Enabel enhances the impact of Belgium in international development by carrying out assignments for Belgian and international third-party donors.

To further develop its activities, Enabel is looking for 1 (m/f): Intervention Manager rural development and private sector – MOZAMBIQUE

Contract duration: 60 months
Location: Maputo
Probable starting date: 1st of July 2018
Monthly salary package: Level 1 – B476 Intervention Manager: between 5.854,79 euros and 8.289,03 euros (inclusive gross monthly salary and expat benefits: expat and hardship allowances). The salary depends on relevant experience.
Furthermore, our expatriate staff members are also offered customary expatriate benefits such as a (capped) housing allowance, a moving allowance, an installation allowance, a (capped) school allowance for children accompanying, an insurance package for the whole family, including repatriation insurance, and an annual round-trip flight ticket for each family member.

The amounts disbursed will vary in function of relevant recognised experience for the function, the household’s composition and the fiscal situation.


Context
The Indicative Cooperation Program (ICP 2013-2017) between Belgium and Mozambique allocates a total grant envelope of 16 million € to the energy sector in Mozambique, split over two interventions:
· Institutional and organizational strengthening and capacity development at the Ministry of Energy (CBMIREME)
· Renewable Energy for Rural Development phase 2 (RERD2)

Both interventions will contribute to the economic productivity and social service delivery in rural Mozambique through the provision of sustainable, affordable and environment-friendly energy (general objective).
RERD II, whose budget amounts to 12M€, builds on the results of the first phase of the intervention and will contribute to increase access to energy in rural areas by investments in renewable energy systems and support mechanisms ensuring sustainability.
The partner organisation is FUNAE (Fundo de Energia). The institution is in charge of developing the use of renewable energy in rural areas.
To achieve this specific objective, RERD II will invest in three strategic axes:
1. Financing the construction of off-grid systems and demonstrate the most suitable management mode for those mini-grids. The intervention will focus on large mini-grids allowing for the productive use of energy.
2. Improving the technical and financial sustainability of the current systems in Mozambique
3. Improving FUNAE capacities, especially related to project management at central level and to planning and coordination at the level of the Delegation in the Provinces.
The geographic focus will be the province of Zambezia, with possible extension to Niassa and Manica depending on the security situation

Function
Coordinate, under the authority of the Resident Representative of Enabel, the intervention in order to ensure optimal execution within the set programme framework.

Therefore, (s)he will primarily:
1. As Intervention manager manage the operational and financial planning in order to ensure a smooth start-up, progress and the results of the intervention.
2. As Intervention coordinator coordinate the activities and ensure their execution, in compliance with set arrangements and procedures in order to achieve the intervention objectives.
3. As Knowledge manager coordinate the knowledge building process and ensure that the results thereof are disseminated in order to ensure a knowledge-based programme approach.
4. As People manager lead the team of which one is the hierarchical supervisor in order to have qualified and motivated staff.
5. As Facilitator develop capacity of partner entities in order to contribute to the improvement of their organisation, processes and systems and of their staff’s competencies.
6. As member of the formulation team provide the necessary inputs in his/her area of expertise in order to contribute to the production of the Technical and Financial File.

Profile

Required level of education
• Hold a Master in management, economy, rural development or equivalent.

Required and/or desired experience
• At least 5 years of relevant experience in steering interventions/projects and international cooperation; experience with more than one intervention/project is an advantage;
• Preferably experience in private sector issues and of the interfaces between private and public sector such as public-private partnerships.
• A thorough experience in development contexts.
• At least 5 years of overseas experience, of which part in sub-Sahara Africa. Knowledge of the country and/or experience working in Mozambique is an advantage.

Required mastery
• Broad and in-depth insight in all aspects of development cooperation
• Thorough knowledge of project management methodologies
• Preferably experience in the energy sector.
• Skills and experience in capacity building activities and change processes.

Behavioural aptitude

• Adherence to Enabel’s values: commitment, respect, responsibility and integrity;
• Very good negotiation skills, stakeholder consensus-building ability;
• Excellent time and team manager with a participatory approach;
• Computer literacy (Word, Excel, PowerPoint, databases);
• Reasonable level of Portuguese and willing to learn
• Very Good level of English

Are you interested in becoming an Intervention Manager in Mozambique? Apply now at the top or bottom of our page.

Note: This is a job advertisement, applications will be forwarded to the employer for selection. JobnetAfrica believes all applicants should get feedback, good or bad, but are not further involved in the recruitment for this particular vacancy.

Premium job

Expiring: Apr 04, 2018
ASS. TECHNIQUE INT./ INGéNIEUR INFRASTRUCTURE , Congo (Democratic Republic of the Congo)

Enabel est l’Agence belge de développement. Nous mettons en œuvre la politique belge en matière de développement international.
Avec 14 bureaux de représentation dans le monde, 1500 employés et un portefeuille annuel d’environ 220 millions d’euros, nous construisons un monde durable où les femmes et les hommes vivent dans un État de droit et ont la liberté de prendre le contrôle de leur propre vie.
Nous accomplissons toute mission de service public qui s’inscrit dans le cadre de l’Agenda 2030 pour le développement durable, en Belgique et à l’étranger. Ainsi, Enabel renforce l’impact de la Belgique en matière de développement international en exécutant également des missions pour des mandants tiers, tant nationaux qu’internationaux.

Dans le cadre du développement de ses activités, Enabel recherche 2 experts (h/f) : Assistant technique international – Ingénieur infrastructure et transports

Pour le programme de désenclavement de la Province de la Tshopo (Prodet) et, sous réserve de financement, pour le programme de désenclavement dans la Province du Kasaï-Oriental (Prodekor).

Durée du contrat : 18 mois
Lieu d’affectation : Kisangani et Mbuji Mayi
Date probable d’entrée en fonction : dès que possible (remplacements)
Package salarial mensuel: Catégorie 2 - B417 – Expert c’est-à-dire entre 6 565,10 euros et 9 901,31 euros (en ce compris le salaire brut mensuel et les avantages liés au statut d'expatrié: primes d’éloignement et de pénibilité). Le salaire est calculé en fonction de l'expérience pertinente.

En outre, nos collaborateurs expatriés bénéficient également d’avantages liés à l'expatriation tels que la prise en charge des frais de logement (plafonnés), une allocation de déménagement, d’installation, la prise en charge des frais de scolarité des enfants qui accompagnent (plafonnés), un package d’assurances pour toute la famille dont l’assurance rapatriement, des billets d’avion aller-retour une fois/an pour toute la famille.
Les différents montants payés vont varier en fonction de l’expérience pertinente reconnue pour la fonction, la composition familiale et la situation fiscale.

Contexte

Le programme PRODET de la CTB-Tshopo

Tenant compte des politiques et stratégies nationales et provinciales du développement de l’agriculture, du développement rural et de la formation professionnelle ainsi que des spécificités de la Tshopo du point de vue des modes de transport (routes et voies d’eau) et de l’état des infrastructures, le programme PRODET a arrêté son objectif spécifique comme suit: « Le coût du transport est diminué par la mise à disposition d’un réseau de transport multimodal fonctionnel et durable ».

Afin de contribuer à l’atteinte de cet objectif, quatre résultats sont attendus de la part du PRODET:

1. La maîtrise d’ouvrage au niveau provincial est renforcée.

2. Un réseau multimodal de transport est réhabilité.

3. Un réseau multimodal de transport est entretenu à travers des structures locales.

4. Les bonnes pratiques de l’utilisation du réseau multimodal sont promues.

Les axes stratégiques du programme agricole (PRODAT) reposent essentiellement, compte tenu de la fragilité des agroécosystèmes locaux, sur une approche par les systèmes agraires qui vise à augmenter tout à la fois la production, la productivité ainsi que la valorisation post-récolte d’un certain nombre de spéculations considérées comme prioritaires, notamment le riz, et pour lesquelles la question d’évacuation des produits est essentielle.

Pour y répondre, le PRODET privilégiera la multi modalité des transports et insistera tout particulièrement sur le maintien de la praticabilité des voies de communication qui est une responsabilité importante du partenaire congolais.

Les ambitions des programmes PRODAT et PRODET ne pourront être atteintes qu’en mobilisant les acteurs clés, à savoir les Organisations Paysannes Agricoles (OPA), les Comités Locaux d’Entretien des Routes et leurs coordinations, (CLER et COORDICLER), les structures publiques comme l’Inspection Provinciale du Développement Rural (IPDR), la Division Provinciale des Infrastructures, Travaux Publics et Reconstruction (DPITPR), le TransVcom, l’Inspection Provinciale de l'Agriculture, Pêche et Elevage (IPAPEL), le Fonds National d’Entretien Routier (FONER) et les structures de concertations comme la Commission provinciale routière (CPR), le Comité Consultatif Provincial (CCP) et les Conseils Agricoles et Ruraux de Gestion (CARG), les Comités Villageois de Développement (CVD) e.a..

Les thèmes transversaux du genre et de l’environnement sont particulièrement importants dans ce programme ainsi que l’appui à la bonne gouvernance du secteur routier.

Le PRODET s’inscrit donc dans une complémentarité stratégique avec le PRODAT mais aussi avec EDUT (Appui à l’enseignement technique et à la formation professionnelle). Cette complémentarité se matérialise en particulier par une structure de coordination provinciale commune qui assure un rôle d’interface avec les autorités et une mise en cohérence accrue au niveau de la mise en œuvre, dans le respect toutefois des priorités et des spécificités sectorielles respectives. Grâce aux structures de concertation qu’il appuie, le PRODET contribue à l’harmonisation des approches de développement avec les autres intervenants importants dans la Province.

L’unité de coordination des programmes est basée à Kisangani et le PRODET compte des antennes décentralisées situées dans les territoires concernés, de manière à favoriser un travail de proximité tant avec les intervenants qu’avec les bénéficiaires finaux.

Une évaluation à mi-parcours du projet est prévue dans le courant du deuxième trimestre de 2017,
Plusieurs axes routiers seront remis au partenaire étatique à cette même époque.
Par ailleurs, des travaux de construction doivent être terminés notamment à Opala et Yatoléma.

PRODEKOR:

Les réseaux de transport au Kasaï-Oriental est multimodal par excellence, et comprennent les voies routières, fluviales, aériennes ainsi que le chemin de fer.
Compte tenu de son enclavement, ces différentes voies revêtent une importance considérable en ce qu’elles permettent de relier le Kasaï-Oriental non seulement avec les autres provinces, mais aussi avec les autres contrées du territoire provincial.

La structure du PRODEKOR est fort semblable à celle du PRODET élaborée ci-dessus, avec des résultats au niveau des réhabilitations, de l’entretien et de la gouvernance.

Un appui complémentaire à la relance agricole est donc nécessaire et prévu dans le programme PRODAKOR (Programme de Développement Agricole au Kasaï-Oriental), à laquelle l’intervention PRODEKOR est couplée.
Ce programme consiste à appuyer durablement les systèmes d’exploitations familiales dans les zones ciblées, afin d’augmenter les revenus des exploitants et exploitantes, d’améliorer la sécurité alimentaire dans la région et au-delà.

La priorisation des zones à désenclaver est faite en fonction des activités menées dans le programme du secteur de l’agriculture.

Gestion des programmes

Le PRODET, avec un budget de 20 millions d’euros, est exécuté par une équipe de 4 personnes en charge de la gestion quotidienne du programme(UDP – Unité de Direction du Programme) : un coordinateur de programme, un gestionnaire administratif et financier, un expert technique routier et un expert en appui institutionnel. Une partie de ces ressources humaines sera partagée avec le PRODAT.
L’UDP fonctionne avec l’appui technique et méthodologique de l’ECT Infrastructures et sous la supervision stratégique de la Structure Mixte de Concertation Locale (SMCL)

L’UDP du PRODEKOR sera constituée de la même façon, et partagera ses ressources humaines avec le projet agriculture et éducation de la même zone.

La fonction
Sous l’autorité hiérarchique du Coordinateur de Programme, et en étroite collaboration avec les autres experts, l’Ingénieur routier sera responsable de la composante désenclavement des Programmes Enabel/Tshopo ou Kasaï Oriental.

A ce titre et pour tout ce qui touche à cette composante:
• Il/elle est responsable de la planification des activités et l’élaboration du plan stratégique. Il/elle présente le programme annuel des activités qui le concernent à l’approbation de la coordination.
• Il/elle est responsable de la gestion technique des activités prévues.
• Il/elle supervise son équipe technique (ingénieurs locaux, animateurs), et réalise les cercles de développement.
• Il/elle facilite les différents ateliers de concertation avec la société civile.
• Il/elle veille à la qualité des travaux d’infrastructures (réhabilitation et entretien de routes, construction de bâtiments).
• Il/elle gère et suit, en particulier au plan technique, les différents marchés publics de travaux (pistes, ouvrages d’art, bacs et bâtiments), de fournitures (matériel et matériaux) et de services (études, sensibilisations) : élaboration des cahiers de charges, suivi de la mise en œuvre et réception provisoire et définitive.
• Il/elle supervise les conventions et contrats avec les structures d’entretien (CLER/COORDICLER),les entités étatiques Office des Routes (OR), Direction des Voies de Desserte Agricole (DVDA), les Ministères provinciaux, la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), …).
• Il/elle est le point de contact envers l’Expert de Coopération Technique Infrastructure à Kinshasa pour tout ce qui relève de l’approche sectorielle.
• Il/elle élabore et assure le suivi des conventions de subsides et autres contractualisations avec les partenaires.

Le profil

Diplôme:
• Un diplôme d’ingénieur civil constructions ou génie rural.

Expérience:
• Au moins 5 ans d’expérience professionnelle dans des programmes/projets mettant en œuvre les techniques HIMO et GENIS;
• Au moins 3 ans d’expérience professionnelle dans des projets de Coopération en Afrique subsaharienne. La connaissance du contexte particulier de la République Démocratique du Congo représentera un atout.

Expertise technique:
• Une bonne connaissance des techniques, politiques, programmes et projets dans les domaines de la construction de routes en terre, du drainage et de la lutte antiérosive et du bâtiment;
• Des capacités avérées dans la formation et la sensibilisation des adultes, dans la facilitation de réunions et dans l’organisation de projets;
• Connaissance du secteur de transport multimodal en opérationnel et en infrastructures publiques et marchandes;
• Intérêt et expérience dans les techniques constructives privilégiant les ressources locales et écologiques ;
• Bonne connaissance des outils informatiques, permettant un suivi du travail et rapportage fluide.

Aptitudes:
• Sensibilité notable aux thèmes transversaux de la coopération belge (environnement, genre, VIH/SIDA);
• Esprit d'équipe et faire preuve des aptitudes à la communication avec des collègues et interlocuteurs de nationalités, conditions et niveaux sociaux différents;
• Capacité de faire face aux pressions extérieures dans le suivi des travaux;
• Prêt(e) à vivre et travailler dans des zones en périphérie, et de respecter les règles de sécurité de la CTB;
• Bonne capacité d’analyse, de synthèse et de rédaction.


Connaissances linguistiques:

• Une excellente connaissance du français tant à l’oral qu’à l’écrit est indispensable;
• La connaissance du swahili et/ou du lingala constitue un avantage.

Are you interested in becoming an Ass. Technique Int. or an Ingénieur Infrastructure? Apply now at the top or bottom of our page.

Note: This is a job advertisement, applications will be forwarded to the employer for selection. JobnetAfrica believes all applicants should get feedback, good or bad, but are not further involved in the recruitment for this particular vacancy.

Premium job

Expiring: Apr 11, 2018
PORTFOLIO DEVELOPER IN TANZANIA , Tanzania

Enabel is the Belgian development agency. We implement Belgium’s international development policy.

With 14 country offices across the world, 1500 employees and an annual portfolio of approximately 220 million euros, we build a sustainable world where women and men live under the rule of law and are free to pursue their aspirations.

Under the 2030 Agenda for Sustainable Development, we carry out public service assignments in Belgium and abroad. In addition, Enabel enhances the impact of Belgium in international development by carrying out assignments for Belgian and international third-party donors.

To further develop its activities, Enabel is looking for a (m/f): Portfolio Developer – TANZANIA

Pursuant to this procedure, Enabel will hire 1 portfolio developer for Dar es Salaam and establish a recruitment pool.

Contract duration: 6 months (extendable)
Location: Dar es Salaam, regular assignments to the Brussels head office possible
Probable starting date: asap
Monthly salary package: Category 2 (B417) between 5.288,32 € and 7.524,32 € (this includes the gross monthly salary and the expat benefits: hardship allowance and expat allowance).
There are also other advantages related to the expatriation such as cost of accommodation (with a maximum), removal and installation grant, school fees for the children who live with the employee (with a maximum), a package of insurances for all the family (included repatriation insurance), flight tickets once a year for all the family members who live with the employee.
The various paid amounts will vary according to the relevant experience recognised for the function, the family composition and the tax situation.

Context
In 2018, funds are earmarked for new governmental cooperation programmes in 5 countries (Benin, Palestine, Rwanda, Tanzania and Senegal).
Since the Belgian development agency Enabel is now involved far more upstream in the programming cycle, it has become responsible for elaborating the country strategy as well as for developing the country portfolio under the framework of a multi-mode and multi-actor approach.
Furthermore, the Enabel strategy also stipulates that Enabel should develop third-party donor assignments in view of enhancing the local impact of the Belgian governmental cooperation programme.
In Tanzania, the preparation of the new programming cycle has started and Enabel is to elaborate the governmental cooperation strategy in 2018 and to then develop the Belgian governmental cooperation portfolio of interventions in the respective countries.

Function
Coordinate, under the authority of the Resident Representative of Enabel, in close collaboration with head office staff of Enabel and in consultation with the Belgian diplomatic post, the elaboration of the strategy and the country portfolio for governmental cooperation. Prepare the start-up of the portfolio and support the Resident Representative in exploring as well as establishing complementing assignments for other donors.

Therefore, (s)he will primarily:
1. Coordinate the editing of the country strategy from the first draft to the final document in order for Enabel to formulate an innovative country strategy proposal, founded on an overall vision of development, the latest international trends and the opportunities that allow Belgium to strengthen its presence in the region concerned and exploit the synergies between Belgian public and private actors under the framework of a comprehensive country strategy.

2. Coordinate the elaboration of the country portfolio concerned for the period concerned in order for Enabel to present a country portfolio based on a set of operational and strategic partnerships (public/private actors who are fit for purpose) and innovative instruments.

3. Put in place a consistent and complete process in order to ensure optimal start-up of interventions of the country portfolio.

4. Support the Resident Representative of Enabel, with the assistance of Enabel (partner country and head office) colleagues, in prospecting, negotiating and concluding agreements and contracts and set up complementing interventions financed by third-party donors in order to strengthen the Enabel portfolio of interventions and to enhance the impact of the governmental cooperation programme of Belgium in the country concerned.

Profile

Required level of education
• Hold a Master’s degree

Required and/or desired experience
• At least 5 years’ experience in the design (‘formulation’) or having had final responsibility of interventions in bilateral/governmental cooperation;
• Professional relevant experience in the country or region is an asset.

Required mastery
• Proven knowledge of the private sector;
• Proven responsibility in innovative strategy development and decision-making;
• Excellent theoretical and operational understanding of Results-based management and risk management;
• Excellent understanding of the Fit for purpose concept and its application in country strategy decision-making;
• Good knowledge of strategy planning and country programme elaboration processes;
• Knowledge of design (‘formulation’) and establishment of intervention dossier processes is an asset;
• Broad and in-depth insight in all aspects of development cooperation;
• Good knowledge of the governmental cooperation context;
• Knowledge of other donors’ modalities and procedures is an asset.

Behavioural aptitude
• Adherence to Enabel's values: commitment, respect, responsibility and integrity;
• Very good negotiation skills, stakeholder consensus-building ability;
• Solid English writing skills (for Tanzania);
• Excellent time and team manager with a participatory approach;
• Computer literacy (Word, Excel, PowerPoint, databases);
• Proficient in English and French;
• At least passive knowledge of Dutch (understanding).

Are you interested in becoming a Portfolio Developer in Tanzania? Apply now at the top or bottom of our page.

Note: This is a job advertisement, applications will be forwarded to the employer for selection. JobnetAfrica believes all applicants should get feedback, good or bad, but are not further involved in the recruitment for this particular vacancy.

Premium job

Expiring: Apr 02, 2018
EXPERT INTERNATIONAL EN LOGISTIQUE EN GUINEE , Guinea

Enabel est l’Agence belge de développement. Nous mettons en œuvre la politique belge en matière de développement international.
Avec 14 bureaux de représentation dans le monde, 1500 employés et un portefeuille annuel d’environ 220 millions d’euros, nous construisons un monde durable où les femmes et les hommes vivent dans un État de droit et ont la liberté de prendre le contrôle de leur propre vie.

Nous accomplissons toute mission de service public qui s’inscrit dans le cadre de l’Agenda 2030 pour le développement durable, en Belgique et à l’étranger. Ainsi, Enabel renforce l’impact de la Belgique en matière de développement international en exécutant également des missions pour des mandants tiers, tant nationaux qu’internationaux.

Dans le cadre du développement de ses activités, Enabel recherche un (h/f) : Expert international en logistique en GUINEE

Durée du contrat : 36 mois.
Lieu d’affectation : Conakry, avec des déplacements réguliers à l’intérieur du pays.
Date probable d’entrée en fonction : à partir du premier trimestre 2018.
Package salarial mensuel pour expatriation de longue durée : Catégorie 2 - Expert c’est-à-dire entre 6.135,61 euros et 9.430,72 euros (en ce compris le salaire brut mensuel et les avantages liés au statut d'expatrié: primes d’éloignement et de pénibilité). Le salaire est calculé en fonction de l'expérience pertinente.

En outre, nos collaborateurs expatriés bénéficient également d’avantages liés à l'expatriation tels que la prise en charge des frais de logement (plafonnés), une allocation de déménagement, d’installation, la prise en charge des frais de scolarité des enfants qui accompagnent (plafonnés), un package d’assurances pour toute la famille dont l’assurance rapatriement, des billets d’avion aller-retour une fois/an pour toute la famille.
Les différents montants payés vont varier en fonction de l’expérience pertinente reconnue pour la fonction, la composition familiale et la situation fiscale.

Contexte
Enabel a ouvert son Agence en Guinée début 2016. Dans le cadre de la coopération bilatérale guinéo-belge, un programme de démarrage (10M€) a été rapidement signé et sa mise en œuvre est en cours. Un nouveau programme bilatéral (45M€) est également en cours de construction pour la période 2018-2022.

En parallèle, la Délégation de l’UE en Guinée est sur le point de confier à Enabel en Guinée deux contrats importants (60 Millions €) en Guinée pour la période 2018-2022 :
• le contrat PAGoDA EUTF « INTEGRA » (Trust Fund d’Urgence), pour l’exécution d’un Projet d’Intégration socio-économique des migrants potentiels et retournés par la création de l’emploi sur l’axe Conakry-Kindia-Mamou-Labé, sera signé en décembre 2017, et sera réalisé en partenariat avec deux agences le PNUD et l’UNCDF. Au niveau de Enabel, les activités porteront sur la création d'emplois durables au travers de chantiers-écoles et d'activités à haute intensité de main d'œuvre (HIMO). Le choix des infrastructures sera déterminé en amont par la réalisation de plans de développement économique et social participatifs avec l’ensemble des acteurs locaux.
• le contrat PAGoDA « SANITA » sur le 11ème FED .L’objectif général de l’intervention SANITA est d'améliorer l’environnement sanitaire et la qualité de vie des populations urbaines de Conakry et Kindia. Dans le cadre du Programme Indicatif National (PIN) du 11ème Fonds Européen de Développement (FED), l'assainissement urbain est identifié comme secteur de concentration. Compte tenu de la situation sanitaire critique et de la magnitude des besoins, il est proposé d’adopter une approche territoriale intégrée, promouvant des politiques urbaines et territoriales inclusives et durables, s’attaquant au problème des déchets solides, obstacle majeur au bon fonctionnement du réseau existant d’évacuation des eaux.

La fonction
Sous la responsabilité du Programme Manager INTEGRA l’expert en logistique devra principalement :
• Assurer la bonne exécution et le suivi de tous les approvisionnements des chantiers école d’infrastructure
• Assurer la bonne exécution et le suivi de tous les approvisionnements des partenaires suivant les modalités définies (ex : Centres de formations professionnelles, PME, prestataires,…)
• Assurer la bonne exécution et le suivi de tous les approvisionnements des matériaux spécifiques (ex : issus de la valorisation / recyclage des déchets)
• Assurer une allocation optimale des ressources et des approvisionnements en collaboration avec les équipes techniques du projet.
• Assurer, avec les experts en infrastructure, la création et la mise en œuvre des chantiers-école.
• Faciliter la collaboration avec les artisans et entrepreneurs du secteur construction.
• Participer à la capitalisation des expériences des chantiers-écoles.
• Contribuer à la réalisation d’une étude sur la demande de formation professionnelle dans le domaine des infrastructures.
• Préparer, en collaboration avec les responsables du programme, la programmation des activités incluant les aspects financiers.
• Contribuer à l’élaboration des rapports d’activités, en appui aux responsables des deux programmes.
• Organiser les mouvements, missions, approvisionnements, le charroi, de toute l’équipe de projet et des collaborateurs.
• Assurer la coordination des services d’appui (charroi, ICT, logistique bâtiments, approvisionnement énergie et eau, … )
• Effectuer des audits value for money des services logistiques, en collaboration avec le responsable du programme
• Participer à l’amélioration continue des aspects logistiques au sein des programmes.
• Encadrer l’équipe logistique.
• Mettre en place au niveau des projets d’un système de sécurité pour les staffs, bâtiments et gestion des déplacements (dépendant des risques sécuritaires)

Le profil

Niveau de formation requis
• Master en lien avec la fonction

Expérience requise
• Expérience d’au moins 5 ans en gestion logistique de chantiers d’infrastructures et de chantiers école de formations dans des pays fragiles
• Expérience avérée en matière de gestion et formation de staff logistique
• Expérience de gestion d’une équipe

Connaissances et aptitudes requise
• Bonnes capacités relationnelles et capacité à créer du partenariat.
• Bonnes aptitudes en communication orale : facilités de présentation et d’exposé, animation de réunion.
• Bonne capacité à faire des termes de références techniques sur les spécificités techniques des matériaux et des modalités de livraisons
• Excellent niveau de français oral et écrit.
• Maîtrise de l’Excel est exigé.

Intéressé(e) ? Vous correspondez au profil recherché ?
Postulez au plus tard le 04/02/2018

Are you interested in becoming an 'Expert international en logistique en Guinee'? Apply now at the top or bottom of our page.

Note: This is a job advertisement, applications will be forwarded to the employer for selection. JobnetAfrica believes all applicants should get feedback, good or bad, but are not further involved in the recruitment for this particular vacancy.

Premium job

Expiring: Feb 04, 2018
ASSISTANT TECHNIQUE INTERNATIONAL EN RDC , Congo (Democratic Republic of the Congo)

"La CTB, l'Agence belge de développement, mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société qui donne aux générations actuelles et futures les moyens de construire un monde durable et équitable.
Ses collaborateur(trice)s à Bruxelles et à l’étranger concrétisent l’engagement de l’État belge et d’autres partenaires au développement pour la solidarité internationale. Aujourd’hui présent dans 18 pays, en Afrique, en Asie et en Amérique latine, la CTB appuie plus de 200 programmes et projets de coopération. A l’avenir, suite à une décision du Ministre de la coopération, une concentration aura lieu sur 14 pays d’intervention.

A partir du 1er janvier 2018, la CTB devient Enabel. Plus qu’un simple changement de nom, elle fera face à de nouveaux défis sous un nouveau contrat de gestion avec l’Etat Belge.

Dans le cadre du développement de ses activités, la CTB/Enabel recherche un (h/f): "Assistant Technique International expert en eau et assainissement (H/F) – République Démocratique
du Congo"

Lieu d’affectation : Mbuji Mayi, Province du Kasaï Oriental, RD du Congo
Projet : Le Projet d’extension et de consolidation de la gestion des systèmes d’approvisionnement en eau potable et assainissement dans la Ville de Mbuji Mayi, Province du Kasaï Oriental (PROGEAU).
Durée du contrat : 42 mois
Date probable d’entrée en fonction : juin 2018
Package salarial mensuel: Niveau B417 – Expert c’est-à-dire entre 6 565,10 euros et 9 901,31 euros (en ce compris le salaire brut mensuel et les avantages liés au statut d'expatrié: primes d’éloignement et de pénibilité). Le salaire est calculé en fonction de l'expérience pertinente. En outre, nos collaborateurs expatriés bénéficient également d’avantages liés à l'expatriation tels que la prise en charge des frais de logement (plafonnés), une allocation de déménagement, d’installation, la prise en charge des frais de scolarité des enfants qui accompagnent (plafonnés), un package d’assurances pour toute la famille dont l’assurance rapatriement, des billets d’avion aller-retour une fois/an pour toute la famille.

Les différents montants payés vont varier en fonction de l’expérience pertinente reconnue pour la fonction, la composition familiale et la situation fiscale.

Objectif de la Fonction

Elle/ Il est responsable pour la mise en œuvre opérationnelle, administrative et financière des activités d’hydraulique et d’assainissement réalisées par le PROGEAU sur les zones périurbaines de la ville de Mbuji Mayi.
Son intérêt pour la mise en place et le renforcement des capacités des ASUREP (Association d’Usagers des Réseaux d’Eau Potable) est jugé prioritaire.

Positionnement

L’assistant technique international travaille sous l’autorité hiérarchique du programme manager PROGEAU, dans le respect des décisions et directives émanant du Comité de Pilotage (COPIL).
Il supervise et coach directement le travail de l’équipe projet comprenant un ou des ingénieurs travaux, le chargé de l’accompagnement des ASUREP et le personnel administratif.

Tâches

En tant qu’assistant Technique International expert en eau et assainissement :
• Apporte son expertise technique et administrative à l’ensemble de la mise en œuvre, et le suivi des activités. Il/elle appuie la collaboration technique avec les services partenaires ; à ce titre il participe à la rédaction et évaluation des offres de marchés, assure le suivi financier, participe aux réceptions de travaux ;
• Examine la situation du projet et, si nécessaire, actualise les orientations opérationnelles critiques, propose des mesures pour rattraper les retards éventuels et les soumet pour validation aux instances habilitées ;
• Supervise directement le travail de l’équipe projet des ingénieurs travaux comme d’ingénierie sociale et administratif ;
• Assure la mise en œuvre de toutes les actions et supervise dans les aspects techniques le travail des experts nationaux/internationaux ;
• Assure les liens & synergies des activités dans les différents volets et valide la planification des activités, des budgets, contrôle son respect ;
• Rédige et assure la disponibilité de tous les rapports qu’ils soient trimestriels, semestriels, annuels conformément aux indications contenues dans le document du projet ou suivant les instructions de la hiérarchie ;
• Assure les échanges & synergies avec d'autres interventions dans le domaine de l’eau et de l’assainissement mises en place par d’autres acteurs dans la province ;
• Développe l’intégration des différents thèmes transversaux dans tous les volets du projet ; (l’environnement, genre, HIV/SIDA, droits des enfants, …)
• Supervise la rédaction des rapports financiers conformément au canevas et périodicités en application à la CTB ;
• Supervise toutes les procédures d’appels d’offres pour des marchés de fournitures et de travaux, ainsi que la rédaction des dossiers d’appels d’offres, en collaboration avec le Responsable Marché Publics de la Représentation ;
• Supervise la gestion des ressources financières du projet, en collaboration avec le Responsable Administratif et Financier PROGEAU ;
• Assure la capitalisation des expériences du projet et participe à la rédaction de fiches de capitalisation ;
• Participe et représente le projet lors des réunions du COPIL ;
• Présente aux instances concernées l’état d’avancement des activités sur le terrain et établi une liste de recommandations pour le Comité de Pilotage (COPIL) ;
• Prend les mesures nécessaires pour traduire et mettre en œuvre les décisions prises par le COPIL ;
• Assure l’encadrement et le suivi du personnel du projet dans le cadre des procédures RH de la CTB en RDC.

Le profil

Diplôme :
Master pertinent – (niveau bac + 5), Ingénieur ou assimilé en lien avec l’Eau et assainissement

Expérience :
• Expérience de minimum 5 ans dans le domaine de projets d’envergure liés principalement à l’hydraulique rurale ou urbaine;
• L’expérience internationale en Afrique sub-saharienne et en particulier en République Démocratique du Congo serait un atout.

Expertise technique :
• Expériences dans l’accompagnement des associations de gestion des points d’eau (formation/appui conseil/développement d’outil de gestion/audit…) ;
• Compétences en hydrogéologie souhaitées (forages) ; dimensionnement réseaux EAU
• Usage des outils de planifications et de suivi de projets ;
• Expérience dans les exercices de capitalisation/suivi évaluation ;

Aptitudes :
• Capacité en gestion de projets, en management des ressources humaines et résolution de conflits ;
• Capacité rédactionnelle avérée (formulation de rapports et autres documents écrits) ;
• Esprit d’analyse et de synthèse ;
• Sensibilité interculturelle ;
• Familier avec la gestion axée sur les résultats ;
• Bonnes aptitudes communicationnelles, facilité de présentation, et de gestion de réunions diverses ;
• Prêt à travailler sous stress, en situation isolée de Mbuji Mayi et de respecter les règles de sécurité de la CTB ;
(Le lieu n’est pas adapté à une famille accompagnée d’enfants)
• Excellent niveau de français oral et écrit ;
• Bonne maîtrise des outils informatiques de base. (Word, Excel, PowerPoint)

Vous correspondez au profil recherché ?
Postulez au plus tard le 21/01/2018.

Are you interested in becoming an 'Assistant Technique International en RDC'? Apply now at the top or bottom of our page.

Note: This is a job advertisement, applications will be forwarded to the employer for selection. JobnetAfrica believes all applicants should get feedback, good or bad, but are not further involved in the recruitment for this particular vacancy.

Premium job

Expiring: Jan 21, 2018

Jobs in Africa

Are you looking for international jobs in Africa? JobnetAfrica is the most reliable website for international professionals that are looking for careers in Africa. Are you looking for jobs in Africa or have you worked here before? Our platform is available for everyone who would like to live and work in one of the beautiful parts of Africa. Please have a look at our international jobs for expats in Africa.

 

Your next expat job in Africa

Please feel free to contact us if you have any questions about our jobs in Africa. We leave nobody in the unknown and contact everyone who has taken time to approach us. Upload your profile on our website and make sure you do not miss out on any of your dream jobs in Africa!