Search for a job

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

JOB SEARCH RESULT:

Conseiller en Système d’Information de Santé , Cameroon

La coopération souvent faible entre les États africains dans la gestion de leurs frontières conduit régulièrement à des conflits et entravent l'intégration régionale. En créant des programmes frontaliers, l'Union africaine et la Communauté économique de l'Afrique centrale (CEEAC) s'attaquent à ce problème. La pandémie de Covid-19 a entraîné la fermeture des frontières internationales et a révélé l'absence de normes communes pour la gestion des frontières et des procédures faibles pour le dépistage sanitaire dans la région. La nécessité de renforcer la coopération régionale et d'atténuer les
effets négatifs des crises sanitaires est prise en compte par la stratégie régionale commune de la CEEAC dans la réponse à la COVID-19. Dans le cadre du projet "Appui au programme frontières de la CEEAC", la GIZ – sur mandat du ministère fédéral des Affaires étrangères et de l'Union européenne – conseille la CEEAC et ses États membres dans les domaines la coopération transfrontalière, du renforcement des capacités et de la mise en oeuvre des politiques régionales, bref de la "gouvernance frontalière". Un nouveau volet du projet accompagne la CEEAC pour améliorer la coopération de ses États membres en matière de santé publique aux frontières. Le projet est mis en oeuvre dans 11 pays d'Afrique Centrale.

Dans le cadre de ses activités, la GIZ/APF-CEEAC recherche un∙e (01) Conseiller∙ère technique en Système d’Information de Santé basé à Yaoundé ou à Libreville.

A. Domaine de responsabilité

Le/la titulaire du poste est responsable des activités suivantes :
 Entreprends les mesures nécessaires pour atteindre le résultat suivant : L'approche régionale (CEEAC) de la gestion harmonisée des frontières et de l'endiguement de propagation en temps des épidémies (y compris le système de gestion des informations) est traduit en directives de mise en oeuvre et de formation des multiplicateurs de tous les États membres de la CEEAC.
 Coordonne avec les états membres pour la prise des décisions concernant l'introduction d'un système numérique pour la surveillance, analyse et réponse aux épidémies transfrontalières (DHIS2, SORMAS ou système développe par le Africa Center for Disease Control (CDC) au niveau régional.
 Analyse du statu quo, des exigences du système, conception de l'intégration des systèmes et collaboration avec les acteurs des IT et en étroite coopération avec le Conseiller(e) en Gouvernance
de la Santé Publique Régional.
 Conçois des formations pour les utilisateurs et les multiplicateurs pour le déploiement et l'utilisation du système.

B. Attributions

Dans ce cadre, le/la titulaire du poste a les attributions suivantes :

1. Conception et conseil pour l'adoption d’un système d'information sur la santé publique
 Soutenir l'introduction d'un système numérique pour la surveillance des épidémies transfrontalières (systèmes de gestion et d'analyse des épidémies et de riposte) et l'intégration des systèmes nationaux existants au niveau régional.
 Préparer un aperçu détaillé des systèmes de surveillance numérique, des plans d'intervention et des structures sanitaires existants dans les pays membres de la CEEAC.
 Participer et conseiller le groupe technique des Points Focaux Santé Public et le groupe technique des Points Focaux Frontières de la CEEAC sur la conception d'un système d'information sanitaire (SIS) régional, sur la base d’un système existant tel que SORMAS, DHIS2 ou un autre système similaire.
 Concevoir une étude d’approche sur la manière dont le SIS peut-être utilisé spécifiquement pour la gestion des frontières.
 Entreprendre des recherches sur les systèmes régionaux d'information sanitaire dans d'autres régions et fournir des rapports d'évaluation à la CEEAC.
 Élaborer des potentiels pour un système de riposte intégré aux pandémies au niveau régional (tel que SORMAS, DHIS2) et une architecture du système de base.
 Suivre la conception et la mise en oeuvre de la plateforme continentale de partage de données pour les États membres en reliant les instituts de santé publique de chaque pays grâce à un réseau
étendu géré par Africa CDC, et le développement du cadre de gouvernance institutionnelle transfrontalière en matière de santé pour l'initiative sur la santé numérique.
 Suivre les décisions du groupe de travail technique multisectoriel de Africa CDC de l'Union Africaine sur les voyages en sécurité et la réouverture des frontières, concernant l'harmonisation des
mesures alternatives pour permettre la reconnaissance mutuelle et la confiance aux informations partagées entre les États membres sur les voyageurs.
 Assurer la liaison avec Africa CDC de l'UA concernant son soutien aux États membres pour développer et établir des systèmes d'information et de technologie de haute qualité.
 Développer et coordonner la coopération technique et la coopération horizontale pour le développement et la mise en oeuvre des systèmes d'information sur la santé (SIS)
 Fournir des conseils techniques, stratégiques et une orientation programmatique pour le développement et la mise en oeuvre des systèmes nationaux d'information sur la santé (SIS).
 Élaborer des programmes/stratégies de coopération technique pour renforcer le développement des capacités nationales en matière de conception, de mise en oeuvre, de suivi et de
communication de la qualité et de l'exactitude des données et des sources d'information, y compris les statistiques de l'état civil et de la santé.
 Coordonner étroitement avec la CEEAC et la Banque Mondiale concernant le programme de renforcement des systèmes de surveillance des maladies en Afrique centrale (REDISSE 4), qui est
mis en oeuvre conjointement avec des organisations des Nations Unies (OMS, FAO, etc.).
 Coordonner étroitement avec le Centre Helmholtz pour les maladies infectieuses (HZI), qui a développé le système de gestion et d'analyse, de surveillance et de la réponse aux épidémies
(SORMAS), qui est déjà utilisé dans plusieurs pays et régions africains avec le soutien de la GIZ.
 Soutenir la formation par le biais de l'informatique telle que les systèmes d'information géographique, les domaines de réseau, les logiciels d'analyse et de gestion, et le matériel, y compris l'évaluation des besoins fonctionnels et la passation de marchés.

2. Attributions diverses et Gestion du Projet
 Apporter un soutien au travail de relations publiques
 Apporter sa contribution à la planification, suivie et le développement du projet
 Soutenir le projet avec les activités en cours et émergences dans le domaine de la gouvernance des frontières et de la santé publique.
 Soutenir et initier des activités sur le respect des droits humains, le genre, la lutte contre la corruption, et d’autres sujets transversaux.
 Exécuter toute tâche qui lui est confiée dans la mise en oeuvre du Projet d’Appui au Programme Frontière de la CEEAC.

C. Qualifications, compétences et expérience requises

Qualification
 Diplôme universitaire en informatique, en sciences de l'information, en gestion de projets informatique, en informatique de la santé ou équivalent
 Une qualification supplémentaire dans le domaine de la santé publique, épidémiologie, santé numérique (digital health) ou de la santé internationale est un atout.
 Bonne connaissance des systèmes de surveillance régionaux et nationaux en matière de santé humaine. La connaissance des systèmes intégrés de santé animale (one health) est un atout.

Expérience professionnelle
 Un minimum de 5 ans d'expérience dans la mise en oeuvre de solutions technologiques de santé dans le cadre du développement international dans un pays en développement ou dans un environnement à faibles ressources (DHIS2, iHRIS, CommCare, OpenLMIS, OpenHIE, SORMAS, etc.),
 Forte capacité technique dans la mise en oeuvre de la conception de bases de données et le renforcement des capacités.
 Une expérience avec des sociétés informatiques sous-traitantes et des prestataires de services de santé numérique est souhaitée.
 Une expérience de travail avec une institution nationale de santé, une ONG ou une organisation internationale est un atout.

Autres connaissances/compétences
 Une attitude ouverte à l'apprentissage et à l'exploration de nouveaux domaines d'expertise
 Bonne connaissance pratique de l’utilisation des technologies informatiques
 Excellentes capacités de gestion, d’organisation et de la communication
 Habitude de travailler au sein d’une équipe
 Disponibilité pour des déplacements professionnels réguliers (à l’intérieur et à l’étranger)
 Parfaite maîtrise du français ; bonne connaissance de l'anglais

Date de disponibilité : 01 juin 2021
Fin du contrat : 31 décembre 2022

Are you interested in becoming a 'Conseiller Technique en Système d’Information de Santé basé à Yaoundé ou à Libreville, Cameroun ou Gabon'? Apply now at the top or bottom of our page.

Note: This is a job advertisement, applications will be forwarded to the employer for selection. JobnetAfrica believes all applicants should get feedback, good or bad, but are not further involved in the recruitment for this particular vacancy.

Expiring: May 21, 2021
Conseiller Technique Santé Communautaire , Cameroon

La coopération souvent faible entre les États africains dans la gestion de leurs frontières conduit régulièrement à des conflits et entravent l'intégration régionale. En créant des programmes frontaliers, l'Union africaine et la Communauté économique de l'Afrique centrale (CEEAC) s'attaquent à ce problème. La pandémie de Covid-19 a entraîné la fermeture des frontières internationales et a révélé l'absence de normes communes pour la gestion des frontières et des procédures faibles pour le dépistage sanitaire dans la région. La nécessité de renforcer la coopération régionale et d'atténuer les
effets négatifs des crises sanitaires est prise en compte par la stratégie régionale commune de la CEEAC dans la réponse à la COVID-19. Dans le cadre du projet "Appui au programme frontières de la CEEAC", la GIZ – sur mandat du ministère fédéral des Affaires étrangères et de l'Union européenne – conseille la CEEAC et ses États membres dans les domaines la coopération transfrontalière, du renforcement des capacités et de la mise en oeuvre des politiques régionales, bref de la "gouvernance frontalière". Un nouveau volet du projet accompagne la CEEAC pour améliorer la coopération de ses États membres en matière de santé publique aux frontières. Le projet est mis en oeuvre dans 11 pays d'Afrique Centrale.

Dans le cadre de ses activités, la GIZ/APF-CEEAC recherche un∙e (01) Conseiller∙ère technique Santé Communautaire & Frontières basé à Yaoundé.

A. Domaine de responsabilité

Le/la titulaire du poste est responsable des activités suivantes :
 Entreprendre les mesures nécessaires pour atteindre le résultat suivant : Des mesures de sensibilisation à la santé, de renforcement de la résilience et des services de santé de base et de (re)facilitation du trafic frontalier sécurisé axées sur les besoins respectifs sont mises en oeuvre à au moins cinq (5) frontières
 Développer de façon participative des mesures adaptés aux besoins réelles avec les autorités et populations frontalières, y compris les groupes vulnérables et médecins traditionnelles
 Faciliter des mesures pour l'endiguement et le contrôle des maladies, le renforcement des services de santé locaux et le personnel aux postes frontières
 Soutenir la mise en oeuvre (au niveau des frontières pilotes et au niveau local) des stratégies et approches de la CEEAC, notamment la stratégie conjointe de la lutte contre le Covid-19
 Maintenir une bonne communication et un bon flux d’information entre toutes les institutions concernées, les partenaires et la GIZ

B. Attributions

Dans ce cadre, le/la titulaire du poste a les attributions suivantes :

1. Gestion et coordination envers les partenaires
 En concertation avec l'équipe du projet, coordonner les activités de projet au niveau local, national et régional en coopération avec les partenaires
 Entretenir de bonnes relations avec les ministères de santé, les organisations de santé, les acteurs internationaux et la société civile concernés ainsi qu'avec les autorités sanitaires locales dans les pays pilotes
 Soutenir la planification détaillée des activités à long-terme dans certaines zones frontalières, en particulier dans les frontières pilotes.
 Assurer le renforcement des capacités des institutions locales et nationales, des communautés frontalières et des organisations non gouvernementales

2. Facilitation des échanges commerciaux et humains frontaliers sécurisés et renforcement des postes frontaliers
 Appuyer les Commissions Nationales de Frontières, les Services de santé et les services de gestion des frontières dans la mise en oeuvre des mesures régionales de lutte contre les pandémies.
 Organiser un soutien à la sécurisation du échanges frontaliers (à petite échelle) par le développement participatif des mesures de surveillance, par exemple, les concepts d'hygiène pour les marchés transfrontaliers
 Contribuer à l'amélioration des infrastructures aux postes frontières, par exemple, installations de lavage des mains, des toilettes, le développement d'installations d'isolement ou la fourniture de matériel de protection pour le personnel frontalier.
 Appuyer la mise en oeuvre d'une stratégie de communication de crise et de sensibilisation sur la "Covid19 aux frontières" incluant la prévention et la lutte contre les rumeurs, par radio, téléphone,
affiches, et réseaux sociaux.
 Élaborer et mettre en oeuvre de mesures avec les partenaires concernés pour l'endiguement et le contrôle des pandémies et pour la communication des risques, y compris le risque de commerce d'animaux sauvages comme vecteur de maladies.
 Conseiller les autorités pertinents sur les mesures d'atténuer l'impact négatif ou disproportionné sur les petits commerçants transfrontaliers, la population locale, les peuples autochtones, les transhumants et d’autres groupes qui sont particulièrement touchés par la fermeture des frontières, et le refoulement des demandeurs d'asile
 Organiser des formations pour les fonctionnaires des frontières et les communautés et autorités le long des frontières sur la base du Manuel de l'OMS pour le renforcement des capacités de santé publique aux points d’entrée terrestres et la coopération transfrontalière en collaboration avec l'OMS, l'OIM et les institutions nationales de la santé publique.
 Formation du personnel de santé aux postes frontières à l'utilisation d'un système régional de surveillance et de suivi numérique pour la détection rapide des maladies et la recherche des contacts et développement des capacités techniques.

3. Renforcer la résilience des zones frontaliers, la coopération transfrontalière et les services de santé locaux
 Soutenir le développement participatif de mesures de surveillance, telles que les concepts d'hygiène pour les marchés transfrontaliers avec les parties prenantes, en tenant compte des facteurs de risque environnementaux spécifiques au commerce des espèces sauvages et au pastoralisme.
 Soutenir la rénovation et amélioration des infrastructures rurales comme les marchés pour améliorer la distanciation physique et l'hygiène.
 Appuyer les partenaires dans l’élaboration et la mise en oeuvre de leurs plans de travail sur la bonne gouvernance des espaces frontaliers,
 Appuyer l'organisation des forums de sensibilisation et de dialogue entre les autorités locales, la société civile et les populations locales dans les zones frontalières
 Appui aux initiatives visant à renforcer les services de santé locaux et les comités de proximité dans la surveillance des épidémies et les mesures de protection des groupes vulnérables.
 Identification et mesures renforçant les femmes ayant été touchées de manière disproportionnée par le manque d'accès aux soins de santé en raison de la surcharge des systèmes de santé.
 Formation des agents de santé communautaire aux équipements (téléphones mobiles, thermomètres, vélos/motos) afin qu'ils puissent effectuer un dépistage et un signalement adaptés au contexte des cas suspects d'épidémies de maladies transmissibles.
 Soutien aux centres de soins de santé primaires dans les régions frontalières de fournir les services de santé essentiels aux plan nationaux (e.g. soutenir les chaînes logistiques pour assurer la disponibilité des produits de santé essentiels ; formation du personnel de santé et d'autres personnels à la prévention et au contrôle des épidémies, etc.)

4. Attributions diverses et Gestion du Projet
 Apporter son soutien au travail de relations publiques
 Participer à la formulation des plans d’action du projet et aide à l’harmonisation entre le système de planification et le système de budgétisation
 Apporter sa contribution à la planification, suivie et le développement du projet
 Soutenir le projet avec les activités en cours et émergentes dans le domaine de la gouvernance des frontières et de la santé publique.
 Soutenir et initier des activités sur le respect des droits humains, le genre, la lutte contre la corruption, et d’autres sujets transversaux.
 Exécuter toute tâche lui confiée dans la mise en oeuvre du Projet d’Appui au Programme Frontière de la CEEAC.

C. Qualifications, compétences et expérience requises

Qualification
 Diplôme universitaire supérieur en santé publique / politique de la santé / épidémiologie / économie de la santé / médecine ou autre diplôme pertinent
 Bonne connaissance du Cameroun et des régions rurales

Expérience professionnelle
 Au moins 5 ans d'expérience dans le secteur de la santé publique, de préférence au sein d'une organisation internationale, ONG ou d'une organisation gouvernementale
 Expérience dans la mise en oeuvre de projets de santé dans les zones rurales et avec des systèmes communautaires.
 Expérience dans la gestion des frontières ou aux postes frontaliers, sera un fort atout

Autres connaissances/compétences
 Une attitude ouverte à l'apprentissage et à l'exploration de nouveaux domaines d'expertise
 Bonne connaissance pratique de l’utilisation des technologies informatiques
 Excellentes capacités de gestion, d’organisation et de la communication
 Habitude de travailler au sein d’une équipe
 Disponibilité pour des déplacements professionnels réguliers (à l’intérieur et à l’étranger)
 Parfaite maîtrise du français ; connaissances en anglais et langues locales sont un atout

Date de disponibilité : 01 juin 2021
Fin du contrat : 31 décembre 2022
Délai de recevabilité des dossiers de candidature : 18 avril 2021.
Classification interne du poste: Bande 4 T / sous la supervision hiérarchique du Chef de Composante.

Dépôt des candidatures
Composition (exigée) des dossiers de candidature : 1 Lettre de motivation, 1 CV (2 pages maxi + 03 références professionnelles)
Les candidatures féminines sont fortement encouragées!

NB: Le recrutement à la GIZ n’est soumis à aucun frais. Toute information frauduleuse détectée donnera lieu à l’élimination de la candidature du processus de recrutement en cours et de ceux à venir. Seuls les candidats sélectionnés seront contactés. Les dossiers non retenus seront détruits six mois après la date de publication.

Are you interested in becoming a 'Conseiller technique Santé Communautaire & Frontières basé à Yaoundé, Cameroun'? Apply now at the top or bottom of our page.

Note: This is a job advertisement, applications will be forwarded to the employer for selection. JobnetAfrica believes all applicants should get feedback, good or bad, but are not further involved in the recruitment for this particular vacancy.

Expiring: May 21, 2021
Conseiller Technique Régional , Gabon

La coopération souvent faible entre les États africains dans la gestion de leurs frontières conduit régulièrement à des conflits et entravent l'intégration régionale. En créant des programmes frontaliers,
l'Union africaine et la Communauté économique de l'Afrique centrale (CEEAC) s'attaquent à ce problème. La pandémie de Covid-19 a entraîné la fermeture des frontières internationales et a révélé l'absence de normes communes pour la gestion des frontières et des procédures faibles pour le dépistage sanitaire dans la région. La nécessité de renforcer la coopération régionale et d'atténuer les effets négatifs des crises sanitaires est prise en compte par la stratégie régionale commune de la CEEAC dans la réponse à la COVID-19.

Dans le cadre du projet "Appui au programme frontières de la CEEAC", la GIZ – sur mandat du ministère fédéral des Affaires étrangères et de l'Union européenne – conseille la CEEAC et ses États membres dans les domaines la coopération transfrontalière, du renforcement des capacités et de la mise en oeuvre des politiques régionales, bref de la "gouvernance frontalière". Un nouveau volet du projet accompagne la CEEAC pour améliorer la coopération de ses États membres en matière de santé publique aux frontières. Le projet est mis en oeuvre dans 11 pays d'Afrique Centrale.

Dans le cadre de ses activités, la GIZ/APF-CEEAC recherche un∙e Conseiller∙ère technique Régional∙e Gouvernance Santé Publique à Libreville.

A- Domaine de responsabilité

Le/la titulaire du poste est responsable des activités suivantes :
 Entreprendre les mesures nécessaires pour atteindre le résultat suivant : La CEEAC élabore une approche intersectorielle pour la gestion harmonisée des frontières et l'endiguement des épidémies aux frontières par la CEEAC (stratégie régionale, normes, surveillance et suivi électronique des maladies).
 Soutenir la CEEAC à développer une approche régionale systématique, intégrée et intersectorielle de la gouvernance des frontières et dans le domaine de la santé publique
 Conseil technique sur la gestion harmonisée des frontières et l'endiguement des épidémies aux frontières de la CEEAC
 Diriger l'élaboration d'une analyse détaillée des besoins et d'un plan d'action régional pour l'APFCEEAC
 Identification et engagement des acteurs, expert(e)s, ONG, sociétés et multiplicateurs pour la mise en oeuvre dudit responsabilités

B- Attributions

Dans ce cadre, le/la titulaire du poste a les attributions suivantes :
1. Coordination Régionale et Pilotage avec la CEEAC
 Assister à la coordination entre la Commission et les Etats Membres de la CEEAC concernant l'évaluation de la situation à leurs frontières, à la mise-en-oeuvre coordonné de la stratégie conjointe de lutte contre le Covid19 et la prise des décisions sur les standards communs
 Animer, ensemble avec les autres membres de l'équipe, la collaboration entre le groupe technique des Points Focaux Santé Public et le groupe technique des Points Focaux Frontières de la CEEAC
 Appuyer la Commission de la CEEAC dans la facilitation, liaison et du flux d’informations entre la CEEAC, Africa CDC, l’Union Africaine, l’OMS, le programme REDISSE4, et les autres parties prenantes
 Contribuer à la cohérence intersectorielle entre les départements de la Commission de la CEEAC et les autres parties prenantes dans le développement de l'approche One Health aux frontières
 Soutenir la CEEAC en préparant des contributions pour leur participation au "Groupe de travail technique multisectoriel de Africa CDC sur les voyages dans des conditions saines et la réouverture
des frontières"
 Entreprendre des recherches sur les bonnes pratiques et les politiques au niveau mondial et sur une éventuelle harmonisation des approches avec d'autres Communautés Economiques Régionales
 Appui à la CEEAC dans la collecte d’informations sur la situation de Covid19 dans les régions frontalières et les postes frontières officiels

2. Conseil Technique, Renforcement des Capacités et Recherche
 Assurer le renforcement des capacités des institutions locales, nationales, des communautés frontalières et des organisations non gouvernementales ; et renforcer le rôle des commissions nationales des frontières dans la gouvernance intégrée des frontières, y compris le domaine de santé,
 Identifier des spécialistes et formateurs et contribuer à la formation des multiplicateurs de tous les États membres de la CEEAC sur la stratégie de la lutte contre le Covid19 et la gouvernance de la santé publique
 Développer et organiser des formations pour les fonctionnaires des frontières et les communautés et autorités le long des frontières sur la base du Manuel de l'OMS pour le renforcement des capacités de santé publique aux points d’entrée terrestres et la coopération transfrontalière en collaboration avec l'OMS, l'OIM et les institutions nationales de la santé publique.
 Rechercher activement des publications, recommandations et standards de l'OMS et de Africa CDC et faciliter leurs distributions aux parties prenantes.
 Rechercher des formations et des cours de perfectionnement appropriés (par exemple sur One Health) et communiquer activement aux groupes cibles
 Appuyer la coopération avec les autres structures partenaires notamment les universités, instituts et centres de recherche sur les questions de frontières
 Analyser les effets à long terme, secondaires et tertiaires du Covid19, des fermetures de frontières et des pratiques de gestion des frontières dans le cadre des urgences sanitaires et des conseils de la CEEAC.

3. Planification et soutien à la riposte régional
 Continuer l'analyse détaillée des besoins, et la rédaction d'un plan d'action pour la région pour l'APF-CEEAC
 Appuyer les partenaires dans l’élaboration et la mise en oeuvre de leurs plans de travail sur la bonne gouvernance des espaces frontaliers en matière de la santé publique
 Soutenir la CEEAC à développer une approche One-Health dans la gestion des maladies aux frontières, à la prévention et à la riposte, et à atténuer l'impact des épidémies, y compris le risque de commerce d'animaux sauvages comme vecteur de maladie
 Soutenir la CEEAC et l'expert en Health Information Systems dans la planification d'un système numérique harmonisé régional pour la surveillance des maladies aux frontières.
 Soutenir l'élaboration de critères et de procédures régionaux pour la gestion des frontières et l'endiguement des foyers de maladies aux frontières, sur la base de normes internationales et de preuves empiriques, en vue d'une (ré)ouverture progressive et d'un fonctionnement sécurisé des frontières
 En collaboration avec les partenaires nationaux, élaboration de Procédures Opérationnelles Standard (POS) dans le cadre des normes internationales existantes
 Soutenir les initiatives liées à la coordination et à l’harmonisation pour une cohérence régionale, y compris des lignes directrices et instruments opérationnels ou des modèles juridiques pour la gestion des frontières dans les circonstances de crise sanitaire.
 Contribuer au chapitre sur la santé publique et One Health de la stratégie régionale sur la gouvernance des frontières de la CEEAC.

4. Attributions diverses et Gestion du Projet
 Apporter son soutien au travail de relations publiques
 Apporter sa contribution à la planification, suivi et le développement du projet
 Soutenir le projet avec les activités en cours et émergentes dans le domaine de la gouvernance des frontières et de la santé publique.
 Soutenir et initier des activités sur le respect des droits humains, le genre, la lutte contre la corruption, et d’autres sujets transversaux.
 Exécuter toute tâche qui lui est confiée dans la mise en oeuvre du Projet d’Appui au Programme Frontière de la CEEAC.

C- Qualifications, compétences et expériences requises

Qualification
 Diplôme universitaire supérieur en santé publique / politique de santé / épidémiologie / économie de santé / médecine ou autre diplôme pertinent
 Forte compréhension de l'architecture sanitaire mondiale, continentale et régional, des normes IHS (International Health Standards) de l'OMS et de Africa CDC
 Bonne connaissance de la région

Expérience professionnelle
 Au moins 10 ans d'expérience dans le secteur de la santé publique, de préférence au sein d'une organisation internationale, ONG ou d'une organisation gouvernementale
 Expérience dans la conception et la mise en oeuvre de programmes ou expérience dans la recherche et la rédaction des politiques et stratégies
 Expérience en coopération régional, en travail dans la gestion des frontalières ou aux postes frontaliers, sera un fort atout

Autres connaissances/compétences
 Une attitude ouverte à l'apprentissage et à l'exploration de nouveaux domaines d'expertise
 Bonne connaissance pratique de l’utilisation des technologies informatiques
 Excellentes capacités de gestion, d’organisation et de la communication
 Habitude de travailler au sein d’une équipe multiculturel et pluridisciplinaire
 Disponibilité pour des déplacements professionnels réguliers (à l’intérieur et à l’étranger)
 Parfaite maîtrise du français ; connaissances en allemand, anglais, portugais ou espagnol sont des atouts

Date de disponibilité : 01 juin 2021
Fin du contrat : 31 décembre 2022
Délai de recevabilité des dossiers de candidature : 18 avril 2021.
Classification interne du poste: Bande 4 T / sous la supervision hiérarchique du Chef de Composante.

Dépôt des candidatures
Composition (exigée) des dossiers de candidature : 1 Lettre de motivation, 1 CV (2 pages maxi + 03 références professionnelles)
Les candidatures féminines sont fortement encouragées !

NB : Le recrutement à la GIZ n’est soumis à aucun frais. Toute information frauduleuse détectée donnera lieu à l’élimination de la candidature du processus de recrutement en cours et de ceux à venir. Seuls les candidats sélectionnés seront contactés. Les dossiers non retenus seront détruits six mois après la dat e de publication.

Are you interested in becoming a 'Conseiller technique Régional Gouvernance Santé Publique à Libreville'? Apply now at the top or bottom of our page.

Note: This is a job advertisement, applications will be forwarded to the employer for selection. JobnetAfrica believes all applicants should get feedback, good or bad, but are not further involved in the recruitment for this particular vacancy.

Expiring: May 21, 2021
INTERNATIONAL INTERVENTION CO-MANAGER - HEALTH , Uganda

To further develop its activities, Enabel is looking for a (m/f):

International Intervention Co-Manager - Health – UGANDA
Ref: UGA/16/036-2C

This procedure will also be used towards constituting a recruitment pool, in particular for another public health sector intervention manager in Uganda, which is very likely to be recruited.

Workplace: Kampala, Uganda
Contract duration: 24 months
Probable starting date : August 2018
Monthly salary package: Level 1: i.e. between 5.854,79 euros and 8.289,03 euros (inclusive gross monthly salary and expat benefits: expat and hardship allowances). The salary depends on relevant experience.
Furthermore, our expatriate staff members are also offered customary expatriate benefits such as a (capped) housing allowance, a moving allowance, an installation allowance, a (capped) school allowance for children accompanying, an insurance package for the whole family, including repatriation insurance, and an annual round-trip flight ticket for each family member.

The amounts disbursed will vary in function of relevant recognised experience for the function, the household’s composition and the fiscal situation.

Intervention

The Strategic Purchasing of Health Services in Uganda (SPHU) Intervention is part of the Indicative Programme of Cooperation (ICP) 2012-2016 negotiated between Uganda and Belgium. The Belgian contribution is 6,000,000 €. The Specific Agreement will be for a duration of 42 months. The duration of the actual implementation phase is set at 30 months. The SPHU intervention will work in close collaboration with the current interventions of the bilateral Belgian Cooperation in the health sector (ICB II and PNFP) and consolidate them into a Programme Approach. This will be done in view of supporting the scaling up the Result Based Financing (RBF) experience in the Rwenzori and West-Nile regions towards a sustainable national RBF strategy, rolled out in other regions of the country, under Ministry of Health (MoH) leadership and in collaboration with other Development Partners supporting RBF. This experience will also feed the longer-term reflection on strategic health financing and more specifically the development of National Health Insurance Scheme (NHIS).

Function

The Intervention Co-Manager is in charge for Enabel to manage the intervention “Strategic Purchasing of Health Services in Uganda (SPHU)” in order to realise its specific objective by covering all management domains.
The Intervention manager is also in charge for Enabel to manage the remaining period (until December 2018) of the PNFP intervention “Institutional support for the private-non-for-profit health sub-sector to promote universal health coverage in Uganda”.

The intervention manager reports to the Enabel Resident Representative in Uganda

Responsibilities

• As Chair of the Programme coordination committee: Provide the necessary input and information for the further development of programme strategy choices, methods and tools
• As Intervention Manager: Ensure that all management domains of the intervention are covered (content/scope, planning, budget, quality, etc.) in order to ensure a smooth start-up, progress and the results of the intervention and its contributions to the development results.
• As Activities / stages /components coordinator : Coordinate the activities and ensure their execution, in compliance with set arrangements and procedures in order to achieve the intervention objectives.
• As People manager: Lead the team of which one is the hierarchical supervisor in order to have qualified and motivated staff.
• As Support to the change processes / Expert in Cooperation: Support the partner’s change officer and contribute to partner entity capacity development in order to contribute to the improvement of their organisation, processes and systems and of their staff’s competences.
• As Knowledge manager : Coordinate the knowledge building process and ensure that the results thereof are disseminated in order to stimulate a learning and knowledge-based approach.
• As Expert: Contribute to the implementation of the intervention by providing expert input in order to ensure the intervention objectives are achieved.

Profile
Qualifications and required experience

• Master’s Diploma in Medicine with a complementary master’s degree in Public Health and/or Health Economy
or a
• Master’s Diploma in Economy with a complementary master’s degree in Public Health
• At least 5 years of relevant experience in steering interventions/projects and international cooperation; experience with more than one intervention/project is an advantage
• At least 5 years of relevant experience in the specific area of expertise
• Broad and in-depth insight in all aspects of development cooperation
• Experience in institutional support and work at a ministry’s level is an asset;
• Experience with RBF and/or health insurance is an asset;
• Experience in action-research and capitalisation exercises is an asset;
• Experience in the country of assignment is an asset;
• Experience in dealing with crosscutting issues (gender, SRHR, HIV, Human rights) is an asset;
• Thorough knowledge of project management methodologies
• Knowledge on complexity concepts and management in complex environments is an asset;
• Fluent in English

This job is for you ?
Please apply no later than May 15th 2018 via the link:
https://www.enabel.be/content/jobs
MIND:
You must apply on-line.
Only applications entered in our system via the on-line link will be considered.

Are you interested in becoming an International Intervention Co-Manager - Health? Apply now at the top or bottom of our page.

Note: This is a job advertisement, applications will be forwarded to the employer for selection. JobnetAfrica believes all applicants should get feedback, good or bad, but are not further involved in the recruitment for this particular vacancy.

* Premium job

Expiring: May 15, 2018
Chief Operating Officer (COO) in Burundi , Burundi

VHW organization description:

Village Health Works (VHW) was founded in 2006 in partnership with the community of Kigutu, Burundi. VHW uses a holistic model to improve local livelihoods and restore dignity and hope, focusing first on treating and preventing illness through primary health care services and then integrating education, sustainable agriculture, and economic development programs. VHW has built an extensive campus in Kigutu that is nestled amongst lush mountains and overlooks beautiful Lake Tanganyika. With close to 500 full- and part-time employees in Burundi, as well as a small team in the United States, VHW delivers a wide-array of programs in a catchment area of 200,000 people within the provinces of Rumonge and Bururi.

Looking forward, VHW is investing in two new initiatives that will extend its impact across Burundi and serve as a model for the country and region. VHW is currently constructing the Kigutu Hospital and Women’s Health Pavilion, a 150-bed surgical and teaching hospital, which is expected to be completed before the end of 2019. Additionally, VHW is establishing the Kigutu International Academy, a grade 9-12 boarding school that will produce a new generation of entrepreneurial leaders for Burundi and its partner organization, the Teacher Leadership Institute, that will provide innovative professional development for educators from across the country.

Position Description:

VHW is seeking a Chief Operating Officer to oversee operations, program delivery and administration across the organization during this time of bold growth. The COO must be a strong manager and team leader. S/he will play a pivotal role in ensuring that VHW delivers outstanding results in all areas through superior planning, program delivery, management and communication.
Candidates must demonstrate significant experience in program management and leading teams in challenging contexts in Africa. The ideal candidate will have experience in: planning; building systems and procedures across an organization; developing accountability frameworks; and setting and holding team members to high performance standards. We seek an experienced professional with an entrepreneurial mind-set, who constantly strives for operational excellence and shows a deep commitment to the mission and values of VHW. Candidates should have demonstrated ability to motivate and build teams, model a culture of continuous improvement, and inspire others.

Specific Responsibilities:
1. Develop and implement systems and processes across functional areas to meet the organization’s rapid growth objectives.
2. Work across multiple programs to ensure strong planning, budgeting, and implementation.
3. Provide timely, accurate and complete reports on operating results across various program areas.
4. Spearhead the development, communication and implementation of effective growth strategies across the organization.
5. Attract, recruit, and retain highly talented and professional new team members who strongly believe in and honor the mission of VHW.
6. Motivate and lead a high-performing management team.
7. Foster a success-oriented, accountable environment.

Requirements:
• Minimum 10 years of management and operations experience in complex and challenging settings, including in Africa
• Masters’ Degree in Business Administration or other relevant degree
• In-depth knowledge of key organizational functions, such as Human Resources, Finance and Programmes
• Hands on experience in strategic planning and programme development
• Experience with data analysis and the use of KPIs
• Familiarity with IT infrastructure
• Outstanding organizational and time management skills
• Excellent interpersonal and leadership skills
• Outstanding communication and presentation skills
• Problem-solving mindset
• Fluency in English is a requirement, French and/or Kirundi are a plus

Benefits:
Competitive salary, commensurate with experience.

How to apply:
Qualified candidates are encouraged to submit (in English) a CV and a thoughtful cover letter describing your experience and how it applies to this position.

Village Health Works is an Equal Opportunity Employer.

Are you interested in becoming a Chief Operating Officer (COO) in Burundi? Apply now at the top or bottom of our page.

Note: This is a job advertisement, applications will be forwarded to the employer for selection. JobnetAfrica believes all applicants should get feedback, good or bad, but are not further involved in the recruitment for this particular vacancy.

Special job

Expiring: Jun 17, 2019
Head of Sales in East Africa , East Africa

Our client is a large organization active in business services in the health sector around the world.
As a Head of sales you own your region, develop your strategy and execute this. For this role the region is defined as East-Africa. You can imagine, two days hardly ever look the same. A typical day might include the following:
 Building relations within your markets to develop concrete business opportunities and create new sales leads
 Set everything aside to close a deal.
 prepare presentations & proposals
 building a healthy pipeline and execute on it in order to close your deals
 Broker events
 Review and adapt your regional strategy to maximize results
 Finish a quote before the deadline while following internal processes

What skills do you need?
 Do you have 5 years of experience in sales and you have strong commercial, networking and negotiation skills? Great start! That’s essential for the role.
 Do you also have a healthcare background?
 Finally if you are a driven by closing business and get excited by exceeding your sales, you might just be the perfect fit.

You will love this job if you…
 Love sales and get motivated by working with targets
 Are well-organised in following up on your sales leads
 Nurture relations and enjoy developing them
 Are triggered by the opportunity to map and adapt our sales strategy
 Feel in your natural habitat at networking events and in presentation rooms
 Have a strong sense of accountability and like to be empowered
 Like to work independently, but also value the input of others
 Can cope with the stress of deadlines and taking decisions in unexpected situations
 Are agile and enjoy adapting to an ever changing environment

Our client can offer you…
 A challenging job in an international and diverse context
 Trust to fill in this position in your personal way and to the best of your abilities
 A dynamic team and sounding board, a director who will mentor and coach you
 An attractive salary and extra-legal benefits
 A challenging job in an international and growing enterprise
 Market-related salary conditions
 A dynamic, young and entrepreneurial company culture that values and stimulates initiative, thrives on success and truly understands the concept of the lifetime value of a client

Are you interested in becoming a Head of Sales in East Africa? Apply now at the top or bottom of our page.

Expiring: Sep 29, 2020
Managing Director Ghana , Ghana

Base: Accra, with frequent travel throughout Africa
Earliest start date: September 2020

For one of our European clients that is using innovative systems and software, to improve the lives of people, we are recruiting a Managing Director for their Head Office in Accra. The role is a replacement for the current MD who will leave the company by the end of this year, which is why the earliest start date for this role is September this year.

Purpose of the role
• Manage day-to-day operations of the company and its overall performance;
• Strive for an excellent customer satisfaction and maintain effective relationships with clients in the public sector in Ghana and other African countries
• Coordinate all existing and new projects with clients in the whole of Africa and the Service Level Agreements and service contracts
• Creating a positive and motivating atmosphere in the company and providing better growth opportunities for employees and making sure they are providing positive results for the company

The ideal candidate
• Excellent team player and resourceful manager with a proven ability to develop and strengthen teams in order to grow and built a company and create motivation amongst employees
• Good interpersonal skills and trustworthy, someone transparent and reliable with a high respect of time
• Good communicator, both verbally and written and analytical and problem-solving skills
• Excellent organisational and leadership skills
• Customer focussed and ability to manage projects with efficiency and with a good customer satisfaction
• Hands-on and good decision maker
• Patience when needed and ready to take challenges and deal with challenging situations
• Should believe in teamwork and effectively interact with the clients and the employees
• Ghana or Africa experience
• The ideal candidate is having a technical management experience within a service delivery environment, preferably with medical and/or clinical equipment, X-ray, Systems and Software etc.

Qualifications
• Minimum of BSc/BA in Business Administration or relevant field
• He or she should have required past working experience of 5+ years in the field of successfully managing the responsibilities and different departments of a company in Africa

Are you interested in becoming a Managing Director Ghana? Apply now at the top or bottom of our page.

Expiring: Jul 03, 2020
Business Development Manager Africa , South Africa

Our client is a fast growing and innovative healthcare company with a global footprint looking to expand in Sub Saharan Africa. Their line of business is fast paced and quality oriented and their culture is friendly and informal. Their expansion plans are ambitious. To achieve the ambitious plans in Africa they are looking for a Business Development Manager Sub Saharan Africa, based preferably in Johannesburg. As BDM you will be responsible for driving sales, building a strong distributor network, finding new partners, building strong customer relationships and driving excellence. A unique opportunity to influence the future direction of the company’s growth and further strengthen their presence in SSA. You will report to the VP Sales for the region who sits in Europe.

Your main objective will be to implement the sales strategy for the region including develop, support and manage the network of distributors.
The primary areas of responsibility for this job:
1. significantly increase business activity and sales
2. establish and build relationship with distributors
3. plan and conduct sales/marketing activities
4. participate in the development and formulation of strategy and tactics for the markets
5. monitor the markets
6. conduct targeted activities towards KOL in relevant product segments
7. Partner with the sales and marketing teams in Europe

What professional and personal competencies does the perfect person have for the job?
- Strong business drive
- entrepreneurship
- strong commercial and strategic mindset
- Solid presentation skills
- Good listener
- First class relation builder
- ‘fit’ with ST NEM team
- Extrovert personality
-Good ethics and business practice
-ability to work autonomously

It is a requirement that you have experience from similar challenges and have experience with sales through distributors. It will be an advantage if you have experience from the healthcare industry.
Your educational background could be a master’s degree in Economics or Business or similar.
As it concerns a global organisation and as you will work cross boarders, they require that you speak and write English fluently.
As you will cover a large geographical area, you can expect very frequent travel.

Are you interested in becoming a Business Development Manager Africa? Apply now at the top or bottom of our page.

Expiring: Sep 16, 2019

Expat jobs in Health Care

 

Information about expat jobs in Health Care

Healthcare can contribute to a significant part of a country’s economy and is very important for Africa. Hospitals and clinics in Africa often find it difficult to employ enough trained medical staff to cope with the number of people needing care and are therefore also open to well trained staff from abroad. S

Jobs in Africa

Are you looking for international jobs in Africa? JobnetAfrica is the most reliable website for international professionals that are looking for careers in Africa. Are you looking for jobs in Africa or have you worked here before? Our platform is available for everyone who would like to live and work in one of the beautiful parts of Africa. Please have a look at our international jobs for expats in Africa.

 

Your next expat job in Africa

Please feel free to contact us if you have any questions about our jobs in Africa. We leave nobody in the unknown and contact everyone who has taken time to approach us. Upload your profile on our website and make sure you do not miss out on any of your dream jobs in Africa!