ABOUT EXPAT JOBS AT Enabel


Enabel is the Belgian development agency. Enabel mobilises its resources and its expertise to eliminate poverty in the world.

Enabel contributes to the efforts of the international community and works towards a society that provides present and future generations with sufficient resourc...

JOB SEARCH RESULT:

FINANCIAL AND ADMINISTRATIVE OFFICER IN RWANDA , Rwanda

The Belgian development agency, BTC, mobilises its resources and its expertise to eliminate poverty in the world. BTC contributes to the efforts of the international community and works towards a society that provides present and future generations with sufficient resources to build a sustainable and fair world.

Its staff members in Brussels and abroad embody the commitment of the Belgian State and other development partners to international solidarity. Today, BTC operates in 18 countries in Africa, Asia and Latin America and supports more than 200 development cooperation projects and programmes. In future, following a decision of the Minister of Development Cooperation, the focus will be on 14 intervention countries.

To further develop its activities, BTC is looking for a (m/f): Financial and Administrative Officer, For the Rwanda Decentralization Programme

Duty Station: Kigali, RWANDA
Duration of contract: 17 months
Expected starting date: June 1st 2018
Monthly salary package: Level 2 - B417: i.e. between 5.145,71 euros and 7.203,44 euros (inclusive gross monthly salary and expat benefits: expat and hardship allowances). The salary depends on relevant experience.
Furthermore, our expatriate staff members are also offered customary expatriate benefits such as a (capped) housing allowance, a moving allowance, an installation allowance, a (capped) school allowance for children accompanying, an insurance package for the whole family, including repatriation insurance, and an annual round-trip flight ticket for each family member.

The amounts disbursed will vary in function of relevant recognised experience for the function, the household’s composition and the fiscal situation.

Project:
Decentralization has been a key policy of the Government of Rwanda (GoR) since May 2000 when the National Decentralization Policy was adopted. The Governments of Rwanda and Belgium have agreed that decentralization will be a key focus sector of development cooperation within the framework of the Indicative Cooperation Programme (ICP) 2011-2014. The ICP and the subsequent identification and formulation phases identified and validated that the Rwanda Decentralization Support Programme (RDSP) will be delivered through a coordinated and integrated programmatic approach with two strategic interventions focusing on:
Institutional strengthening and enhancing capacities at the national and sub national level (RDSP-ECD);
Support to the implementation of District Development Plans (DDPs) with a focus on LED (RDSP-DDP).

Function:
The financial and administrative expert is responsible for the financial and administrative management of the programme/interventions.
Therefore, (s)he will primarily:
• Prepare the budget and the financial reporting.
• Guarantee adequate usage of resources and reliable financial information.
• Ensure efficient procurement management, contract management and logistics (in collaboration with the contracting officer) in accordance with the procedures and contractual obligations (public contracts…). Participate in the elaboration, management and control of the Grant Agreements.
• Manage the fiduciary risks. Put in place an internal control system, implement the actions plans resulting from audits and follow up on them.
• Manage the administrative and financial team composed for the programme and the support to interventions (recruitment, setting objectives, performance meetings…).
• Support the Representation, the programme and the interventions by providing one’s technical expertise (advice, sharing of experience, representing BTC vis-à-vis other entities…).
• Capacity development of partner entities.

The financial and administrative expert falls hierarchically under the authority of the Programme Manager.

Profile:

Required level of education
• Hold a Master’s degree in management, applied economics or finance.

Required and/or desired experience
• At least five years of professional experience in financial management;
• Experience in auditing, in risk management and in financial management in the public sector;
• Experience in change management is an important asset;
• A first successful experience in team management;
• At least one international field experience as an expat, preferably within an international organisation.

Required mastery
• Mastery of financial management;
• Computer literacy (Word, Excel, PowerPoint, databases);
• Proficient in English and French;
• Practical knowledge of Dutch is an asset.

Behavioural aptitude
• Adherence to BTC's values: commitment, respect, responsibility and integrity;
• Analytical skills, integrative and innovative capacity;
• Proactive organisational skills and ability to apply decisions taken;
• Negotiating skills and ability to impact one’s environment in view of fostering ‘win-win’ results;
• Capacity of instilling trust through ‘consultancy and service’-oriented professional relations;
• Capacity of accompanying others and supporting them in their daily functioning.

Interested?
Please apply no later than 3rd of January 2018

Are you interested in becoming a Financial and Administrative Officer in Rwanda? Apply now at the top or bottom of our page.

Note: This is a job advertisement, applications will be forwarded to the employer for selection. JobnetAfrica believes all applicants should get feedback, good or bad, but are not further involved in the recruitment for this particular vacancy.

Expiring: Jan 03, 2018
EXPERT EN CONTRACTUALISATION , Guinea

Dans le cadre du développement de ses activités, la CTB recherche un (h/f): Expert en Contractualisation (ECT – Expert en Coopération Technique)

Lieu d’affectation: Conakry (family duty station), avec de multiples déplacements sur l’axe Conakry - Kindia – Mamou - Labé
Durée indicative du contrat: 36 mois
Date probable d’entrée en fonction : Q2 2018
Package salarial mensuel: Niveau 2 - B417 c’est-à-dire entre 6.135,61 euros et 9.430,72 euros (en ce compris le salaire brut mensuel et les avantages liés au statut d'expatrié: primes d’éloignement et de pénibilité). Le salaire est calculé en fonction de l'expérience pertinente.
En outre, nos collaborateurs expatriés bénéficient également d’avantages liés à l'expatriation tels que la prise en charge des frais de logement (plafonnés), une allocation de déménagement, d’installation, la prise en charge des frais de scolarité des enfants qui accompagnent (plafonnés), un package d’assurances pour toute la famille dont l’assurance rapatriement, des billets d’avion aller-retour une fois/an pour toute la famille.
Les différents montants payés vont varier en fonction de l’expérience pertinente reconnue pour la fonction, la composition familiale et la situation fiscale.

Le contexte
La CTB a ouvert son Agence en Guinée début 2016. Dans le cadre de la coopération bilatérale guinéo-belge, un programme de démarrage (10M€) a été rapidement signé et sa mise en œuvre est en cours. Un nouveau programme bilatéral (45M€) est également en cours de construction pour la période 2018-2022.

En parallèle, La Délégation de l’UE en Guinée est sur le point de confier à la CTB en Guinée deux contrats importants (70 Millions €) en Guinée pour la période 2018-2022 :
• le contrat PAGoDA EUTF « INTEGRA » (35M€) (= Trust Fund d’Urgence), pour l’exécution d’un Projet d’Intégration socio-économique des migrants potentiels et retournés par la création de l’emploi sur l’axe Conakry-Kindia-Mamou-Labé, sera signé en décembre 2017, et sera réalisé en partenariat avec deux agences le PNUD et l’UNCDF. Au niveau de la CTB, les activités porteront sur la création d'emplois durables au travers de chantiers-écoles et d'activités à haute intensité de main d'œuvre (HIMO). Le choix des infrastructures sera déterminé en amont par la réalisation de plans de développement économique et social participatifs avec l’ensemble des acteurs locaux.

• le contrat PAGoDA « SANITA » sur le 11ème FED (35M€). L’objectif général de l’intervention SANITA est d'améliorer l’environnement sanitaire et la qualité de vie des populations urbaines de Conakry et Kindia. Dans le cadre du Programme Indicatif National (PIN) du 11ème Fonds Européen de Développement (FED), l'assainissement urbain est identifié comme secteur de concentration. Compte tenu de la situation sanitaire critique et de la magnitude des besoins, il est proposé d’adopter une approche territoriale intégrée, promouvant des politiques urbaines et territoriales inclusives et durables, s’attaquant au problème des déchets solides, obstacle majeur au bon fonctionnement du réseau existant d’évacuation des eaux.

La mise en œuvre des différentes interventions du programme est assurée par la CTB s’appuyant sur de différents types de prestataires/fournisseurs, et de partenaires
(para-) publics et privés démontrant une plus-value confirmée en lien avec les objectifs visés du programme. Ces prestataires/fournisseurs ou ces partenaires sont contractualisés à travers des mécanismes de marchés publics (législation belge) et d’octroi de subsides (réglementation Guide CTB) ou au moyen d’ accords de coopération spécifiques conclus avec la CTB. De plus, plus spécifiquement pour l’intervention INTEGRA, le PNUD et l’UNCDF sont des partenaires qui prendront en charge une partie des activités demandant lien de contractualisation entre la CTB et ces agences UN.


La fonction

L’expert International en Contractualisation assure la gestion adéquate des processus et dossiers de marchés publics, des autres formes de contractualisation, ainsi que des mécanismes de contrôle et de développement d’outils adéquats.

Cette personne est chargée des tâches suivantes:

1. Gestion / appui aux marchés publics et autres types de contrats (notamment subsides)
• Assurer le suivi et l’encadrement de A à Z des contrats des programmes/interventions;
• Assurer ou appuyer à la rédaction du volet juridico-administratif des contrats ;
• Assurer le suivi des dossiers auprès des instances compétentes ;
• Assurer le traitement, le suivi, l’évaluation et le rapportage lié aux contrats ;
• Assurer ou appuyer à l’élaboration des planifications, entre autres le plan de passation des marchés publics, pour le Programme
• Assurer la publication nécessaire dans les canaux de publication applicables (site web CTB, journaux officiels)

2. Conseiller les programmes/interventions en matière de contractualisation
• Effectuer des analyses sur la gestion des différents types de contrats ;
• Faire des recommandations pour les rapports de suivi et la préparation du PIC (programme indicatif de coopération);
• Accompagner et/ou remplacer le Coordinateur de programmes / représentant résident et/ou les Programmes /Interventions lors de réunions et rencontres sur la problématique des différents types de contrats ;
• Etablir et développer des relations avec les partenaires techniques et financiers intervenant dans ce domaine, en coordination avec les projets de la Coopération Belge traitant des mêmes sujets ;
• Étudier le cadre réglementaire et autres documents ayant trait aux marchés publics et autres types de contrats ;
• Rédiger des documents d’information à destination des équipes des programmes/interventions ;
• Fournir des conseils sur la bonne gestion des contrats ;
• Capitaliser les bonnes pratiques et en assurer la bonne diffusion ;
• Assurer des formations ;
• Assister les projets dans leur dialogue avec les autorités locales, notamment avec les instances nationales de contrôle ;
• Assurer le suivi et le traitement des litiges.

3. Veiller au respect par les programmes/interventions des dispositions prévues en matière de planification, de monitoring et de rapportage sur les différents types de contrats.

Le profil

Diplôme
• Diplôme de niveau master en droit, gestion, économique appliquée ou finance ;

Expérience requise
• Minimum 3 ans d’expérience professionnelle en gestion des marchés publics et/ou subsides;
• Expérience dans les systèmes et outils en matière de marchés publics ou gestion administrative.

Compétences techniques
• Bonne connaissance de la législation belge et/ou européenne concernant les marchés publics et les subsides;
• Bonne connaissance des applications informatiques;
• Bonne connaissance du français et de l’anglais.

Compétences personnelles
• Rigueur, sens des responsabilités, capacité à travailler de manière autonome, facultés d’analyse ;
• Résistance au stress ;
• Capacité à produire des résultats ;
• Grandes aptitudes relationnelles et diplomatie ;
• Sens du service et de l’appui ;
• Esprit d’équipe (organisation et gestion de groupes de travail) et capacités en matière de résolution de conflits ;
• Bonnes compétences sur le plan de la planification et l’organisation.

Intéressé(e)?
Postulez au plus tard le 31 décembre 2017.

Are you interested in becoming a Expert en Contractualisation in Guinea? Apply now at the top or bottom of our page.

Note: This is a job advertisement, applications will be forwarded to the employer for selection. JobnetAfrica believes all applicants should get feedback, good or bad, but are not further involved in the recruitment for this particular vacancy.

Expiring: Dec 31, 2017
PROGRAMME MANAGER SANITA INFRASTRUCTURE , Guinea

La CTB, l'Agence belge de développement, mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société qui donne aux générations actuelles et futures les moyens de construire un monde durable et équitable.
Ses collaborateur(trice)s à Bruxelles et à l’étranger concrétisent l’engagement de l’État belge et d’autres partenaires au développement pour la solidarité internationale. Aujourd’hui présent dans 18 pays, en Afrique, en Asie et en Amérique latine, la CTB appuie plus de 200 programmes et projets de coopération. A l’avenir, suite à une décision du Ministre de la coopération, une concentration aura lieu sur 14 pays d’intervention.

Dans le cadre du développement de ses activités, la CTB recherche un (h/f): PROGRAMME MANAGER SANITA Infrastructure et systèmes d’assainissement

Lieu d’affectation: Conakry, avec des déplacements à Kindia (missions 10 % du temps)
Sécurité : situation politico-sécuritaire globalement bonne
Expatriation : family duty station
Durée du contrat: 60 mois
Date probable d’entrée en fonction: le plus rapidement possible
Package salarial mensuel:
Niveau A 528 – Programme Manager c’est-à-dire entre 8 682.86 euros et 10 869.42 euros (en ce compris le salaire brut mensuel et les avantages liés au statut d'expatrié: primes d’éloignement et de pénibilité). Le salaire est calculé en fonction de l'expérience pertinente.
En outre, nos collaborateurs expatriés bénéficient également d’avantages liés à l'expatriation tels que la prise en charge des frais de logement (plafonnés), une allocation de déménagement, d’installation, la prise en charge des frais de scolarité des enfants qui accompagnent (plafonnés), un package d’assurances pour toute la famille dont l’assurance rapatriement, des billets d’avion aller-retour une fois/an pour toute la famille.

Les différents montants payés vont varier en fonction de l’expérience pertinente reconnue pour la fonction, la composition familiale et la situation fiscale.

Le contexte

Le programme SANITA
La Délégation de l’UE en Guinée envisage de confier à la CTB en Guinée un contrat (« PAGoDA ») « SANITA » financé sur le 11ème FED (35M€) pour l’exécution d’un projet de gestion d’assainissement/ déchets solides (déchets ménagers et appui de la gouvernance dans la collecte, valorisation recyclage) et liquides (eaux pluviales et voiries), principalement à Conakry mais également à Kindia.

L'objectif général du programme est d'améliorer l’environnement sanitaire et la qualité de vie des populations urbaines de Conakry et Kindia. Compte tenu de la situation sanitaire critique et de la magnitude des besoins, il est proposé d’adopter une approche territoriale intégrée, promouvant des politiques urbaines et territoriales inclusives et durables, s’attaquant au problème des déchets solides, obstacle majeur au bon fonctionnement du réseau existant d’évacuation des eaux.

Le programme vise les objectifs spécifiques suivants :
(i) La gouvernance urbaine au niveau local et national est renforcée.
(ii) Les services d’assainissement de base disponibles pour les populations urbaines de Conakry et Kindia sont améliorés générant des emplois.

Cette approche intégrée et équilibrée s’articulera autour de trois axes principaux :
1. Un axe développement urbain visant à améliorer le cadre institutionnel aux niveaux national et local et à renforcer les capacités institutionnelles pour les planifications urbaines au niveau national et de la ville de Conakry à travers une approche participative, incluant fortement la population.
2. Un deuxième axe pour professionnaliser la filière de gestion des déchets solides, à travers i) le renforcement des acteurs notamment les collectivité locales, les Petites et Moyennes Entreprises (PME)/Groupements d’Intérêts Economiques (GIE) et la société civile, ii) l'incitation au recyclage et à la valorisation des déchets iii) l’accompagnement de la mise en place d'un mécanisme de financement durable ; iv) la réhabilitation et aménagement des infrastructures clés (points de regroupement), et v) des mesures d’accompagnement de communication et de sensibilisation des populations ; et
3. Un troisième axe pour améliorer la gestion des eaux pluviales et des eaux usées, avec le développement de la voirie et d’infrastructures d’assainissement collectives; la mise en place de deux plateformes de valorisation des déchets fermentescibles et boues de vidange, de latrines.

L’ancrage institutionnel du programme sera double, avec l’Agence Nationale de l’Assainissement et Salubrité Publique (ANASP) pour les aspects de gestion des déchets solides et avec la Direction Nationale de l’Aménagement du Territoire et de l’Urbanisme du Ministère de la Ville et Aménagement du Territoire (MVAT) pour les aspects liés aux déchets liquides et à la planification urbaine.

Les actions viseront ainsi à promouvoir un développement urbain durable contribuant à l’amélioration des services de base, l’accessibilité et la qualité de vie des populations urbaines, favorisant la paix sociale et la protection de l’environnement.

Le Programme Manager SANITA devra principalement :
• S’assurer que les conditions optimales soient présentes dans la perspective de la mise en œuvre du programme, dans le respect du cadre établi et en tenant compte des orientations stratégiques décidées par le comité de pilotage.
• Diriger dans un rôle stratégique le programme en cours d’exécution (gestion de la qualité, gestion efficace des moyens, gestion des risques, …)
• Veiller au bon respect des procédures et des processus dans la préparation et l’exécution du programme.
• Être responsable de la gestion de l’équipe constituée pour réaliser les différentes phases du programme (recrutements, fixation des objectifs, entretiens de fonctionnement, …).
• Renforcer les capacités des structures partenaires ;

Le responsable du programme SANITA financé par l’UE est le coordinateur du programme et le garant de l’atteinte de ses objectifs, il doit collaborer et créer des synergies fortes avec le programme INTEGRA (UE, 35 Mo€ financés par le Fonds Fiduciaire d'Urgence Migration ciblant les infrastructures, l’entreprenariat, et l’adéquation formation emploi) et les programmes de la coopération bilatérale belge.

Le-la Programme Manager est hiérarchiquement sous l’autorité du Représentant Résident de la CTB dans le pays.


Le profil

Niveau de formation requis
• Master en lien avec la thématique du programme concerné

Expériences requises et/ou souhaitées
• Expérience professionnelle d’au moins 10 années dans la gestion de programme, d’interventions et/ou de projets dans le domaine de l’infrastructure et/ou assainissement, (gestion des déchets, voiries, drainages)
• Expérience en tant que responsable d’équipe d’au moins 5 ans ;
• Expérience internationale de terrain en tant qu’expatrié-e dans la coopération au développement, de préférence au sein d’une organisation internationale ;
• Une expérience dans la région concernée est un atout.
• Expérience du contexte et des réalités des pays fragiles et/ou des pays post ébola est un atout.

Connaissances requises
• Connaissance approfondie et pratique d’une méthodologie en gestion de projet ou de programme, disposer d’une certification représente un atout ;
• Maîtrise de l’outil informatique (Word, Excel, Powerpoint, Base de données) ;
• Maîtrise du français.

Aptitudes comportementales :
• Adhésion aux valeurs de la CTB : engagement, respect, responsabilité et intégrité ;
• Capacité d’analyse, d’intégration et d’innovation ;
• Capacité d’organisation proactive et de mise en pratique des décisions prises ;
• Capacité à accompagner le développement des collaborateurs (feedback sur les prestations et sur le développement) ;
• Capacité à négocier et à impacter le public concerné par le programme en vue de favoriser un résultat « win-win » et créer une confiance par une approche « conseil » du travail.

Vous correspondez au profil recherché ?
Postulez au plus tard le 05/11/2017

Are you interested in becoming a Programme Manager Sanita in Guinea? Apply now at the top or bottom of our page.

Note: This is a job advertisement, applications will be forwarded to the employer for selection. JobnetAfrica believes all applicants should get feedback, good or bad, but are not further involved in the recruitment for this particular vacancy.

Expiring: Nov 05, 2017
INTERVENTION MANAGER ENTREPRENARIAT AGRICOLE , Guinea

La CTB, l'Agence belge de développement, mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société qui donne aux générations actuelles et futures les moyens de construire un monde durable et équitable.
Ses collaborateur(trice)s à Bruxelles et à l’étranger concrétisent l’engagement de l’État belge et d’autres partenaires au développement pour la solidarité internationale. Aujourd’hui présent dans 18 pays, en Afrique, en Asie et en Amérique latine, la CTB appuie plus de 200 programmes et projets de coopération. A l’avenir, suite à une décision du Ministre de la coopération, une concentration aura lieu sur 14 pays d’intervention.

Dans le cadre du développement de ses activités, la CTB recherche un (h/f): INTERVENTION MANAGER Entreprenariat/Développement Filières Agricoles

Lieu d’affectation: Kindia. avec de multiples déplacements sur l’axe Conakry-Kindia-Mamou
Sécurité : situation politico-sécuritaire globalement bonne
Expatriation : family duty station
Durée du contrat: 60 mois
Date probable d’entrée en fonction: le plus rapidement possible
Package salarial mensuel: (cat A528) entre 8 682,86 euros et 10 869,42 euros (en ce compris le salaire brut mensuel et les avantages liés au statut d'expatrié: primes d’éloignement et de pénibilité). Le salaire est calculé en fonction de la composition de ménage et de l’expérience professionnelle pertinente.

Le contexte

La Coopération gouvernementale avec la Guinée
Le 21 mai 2015 le Gouvernement belge a pris la décision d’intégrer la Guinée parmi la liste des 14 pays partenaires de la coopération bilatérale. Le Programme de coopération guinéo-belge est constitué d’interventions dans de nombreux secteurs de développement (entreprenariat/emploi, renforcement des compétences, droits sexuels et reproductifs des femmes, assainissement) sur l’axe géographique Conakry-Kindia-Mamou qui constitue un pôle de développement socio-économique prioritaire de la Guinée.

Outre son haut potentiel de développement socio-économique, l’axe ciblé présente des avantages importants tels que son accessibilité, sa densité démographique (engendrant un effet multiplicateur évident), sa mixité ethnique et sa diversité des porteurs de droits.

La fonction
L’expert recherché est appelé à piloter l’intervention d’appui à l’entreprenariat agricole faisant partie du programme de « développement de l’entreprenariat durable et inclusif sur l’axe Conakry – Kindia – Mamou (27.7 MIO EUR, 5 ans) » qui a pour ambition de contribuer à la création d’emplois décents et de qualité et à l’augmentation de revenus stables et durables des hommes et des femmes entrepreneurs (agricoles et autres) sur l’axe choisi. A côté de l’intervention d’appui à l’entreprenariat agricole le programme inclut également une intervention ‘entreprenariat urbain’ et apporte des appuis spécifiques aux initiatives économiques des femmes à travers une intervention ‘entreprenariat féminin’.

Les 3 types d’entreprenariat appuyés font l’objet d’une intervention spécifique, chacune exécutée en complémentarité étroite avec les 2 autres interventions.

L’intervention d’appui au développement de l’entreprenariat agricole vise spécifiquement à améliorer de manière inclusive et durable la compétitivité des entrepreneurs actifs dans les filières agricoles prioritaires sur l’axe géographique choisi.

Elle aura comme point d’entrée le marché (opportunités, projets concrets) et appliquera une approche sur mesure des besoins des acteurs de filières agricoles porteuses. L’écosystème de services et opérateurs d’appui à l’entreprenariat et au développement du secteur privé agricole sera sensibilisé et renforcé afin que l’entrepreneur ait accès à des services financiers et non-financiers de qualité et qu’il puisse opérer dans un environnement (institutionnel, fiscal, …) plus favorable. Les processus d’innovation au sein de cet écosystème seront par ailleurs encouragés (focus sur la digitalisation) et les porteurs d’obligations qui interviennent au niveau de l’environnement institutionnel davantage responsabilisés. Les groupes qui ont le plus difficilement accès à de tels services et à faire valoir leurs droits économiques comme les femmes et les jeunes, sont spécifiquement ciblés et des mesures incitatives spécifiques seront développées afin de stimuler de manière inclusive et durable une meilleure valorisation et une compétitivité accrue de leurs activités économiques.

La continuité entre l’entreprenariat agricole et urbain sera assurée afin de mettre en relation les unités actives sur l’aval des filières agricoles (transformation, stockage, commercialisation) avec les entrepreneurs agricoles.

Afin de stimuler l’innovation et la diversification économique de la zone et renforcer la compétitivité des entreprises, des instruments seront développés pour faciliter l’investissement et l’accès aux technologies modernes, aux réseaux économiques et commerciaux.

Des synergies avec d’autres interventions et instruments belges seront approfondies, tout comme des complémentarités avec des programmes et intervenants externes.

Pour ce faire, il/elle devra principalement :
• Assurer la gestion de la programmation opérationnelle et financière dans le but de garantir un démarrage fluide et l’avancée des résultat au sein de l’intervention et d’optimiser la réalisation du programme.
• Coordonner les activités et s’assurer que les réalisations soient conformes aux engagements et aux procédures.
• Coordonner le processus de capitalisation et garantir la diffusion de leurs résultats afin de stimuler et de favoriser une approche-programme pilotée par les connaissances
• Est responsable de la gestion de l’équipe administrative et financière de l’intervention
• Renforcer des capacités des structures partenaires
• Dans son domaine d’expertise, fournir tous les inputs nécessaires afin de contribuer à la production du Dossier Technique et Financier.

Le profil

Niveau de formation requis
• Master en lien avec la thématique du projet concerné (ex : bio ingénieur, agro-économie, sciences économiques, développement rural,…)

Expériences requises et/ou souhaitées
• Expérience professionnelle d’au moins 5 années dans la gestion d’intervention et/ou de projet ; expérience de la gestion de plusieurs intervention/projets est un atout
• Expérience de minimum 5 ans en matière de développement de filières et chaînes de valeur dans le secteur agricole.
• Expertise dans plusieurs des domaines suivants :
o Renforcement des organisations paysannes et des services ruraux
o Transformation et marketing des produits agricoles
o Facilitation des processus multi-acteurs
o Financement rural
o Entreprenariat féminin et intégration du genre
• Expérience d’au moins 5 ans en tant que responsable d’équipe;
• Une expérience internationale de terrain (en tant qu’expatrié-e) dans la coopération au développement, de préférence au sein d’une organisation internationale ;
• Une expérience dans la région concernée est un atout.

Connaissances requises
• Connaissance approfondie et pratique d’une méthodologie en gestion de projet ou de programme (de préférence MSP/Prince2), disposer d’une certification sera un avantage
• Maîtrise de l’outil informatique (Word, Excel, Powerpoint, Base de données) ;
• Maîtrise du français et bonne pratique de l’anglais

Aptitudes comportementales :
• Adhésion aux valeurs de la CTB : engagement, respect, responsabilité et intégrité ;
• Capacité d’analyse, d’intégration et d’innovation
• Capacité d’organisation proactive et de mise en pratique des décisions prises
• Capacité à accompagner le développement des collaborateurs (feedback sur les prestations et sur le développement)
• Capacité à négocier et à impacter le public concerné par le programme en vue de favoriser un résultat « win-win » et créer une confiance par une approche « conseil » du travail

Intéressé(e)?
Postulez au plus tard le 30/10/2017

Are you interested in becoming a Intervention Manager Entreprenariat Agricole in Guinea? Apply now at the top or bottom of our page.

Note: This is a job advertisement, applications will be forwarded to the employer for selection. JobnetAfrica believes all applicants should get feedback, good or bad, but are not further involved in the recruitment for this particular vacancy.

Expiring: Oct 30, 2017
INTERVENTION MANAGER RENFORCEMENT DES COMPéTENCES , Guinea

La CTB, l'Agence belge de développement, mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société qui donne aux générations actuelles et futures les moyens de construire un monde durable et équitable.
Ses collaborateur(trice)s à Bruxelles et à l’étranger concrétisent l’engagement de l’État belge et d’autres partenaires au développement pour la solidarité internationale. Aujourd’hui présent dans 18 pays, en Afrique, en Asie et en Amérique latine, la CTB appuie plus de 200 programmes et projets de coopération. A l’avenir, suite à une décision du Ministre de la coopération, une concentration aura lieu sur 14 pays d’intervention.

Dans le cadre du développement de ses activités, la CTB recherche un (h/f): INTERVENTION MANAGER Renforcement des Compétences

Lieu d’affectation: Kindia. avec de multiples déplacements sur l’axe Conakry-Kindia-Mamou
Sécurité : situation politico-sécuritaire globalement bonne
Expatriation : family duty station
Durée du contrat: 60 mois
Date probable d’entrée en fonction: le plus rapidement possible
Package salarial mensuel: (cat A528) entre 8 682,86 euros et 10 869,42 euros (en ce compris le salaire brut mensuel et les avantages liés au statut d'expatrié: primes d’éloignement et de pénibilité). Le salaire est calculé en fonction de la composition de ménage et de l’expérience professionnelle pertinente.

Le contexte

La Coopération gouvernementale avec la Guinée
Le 21 mai 2015 le Gouvernement belge a pris la décision d’intégrer la Guinée parmi la liste des 14 pays partenaires de la coopération bilatérale. Le Programme de coopération guinéo-belge est constitué d’interventions dans de nombreux secteurs de développement (entreprenariat/emploi, renforcement des compétences, droits sexuels et reproductifs des femmes, assainissement) sur l’axe géographique Conakry-Kindia-Mamou qui constitue un pôle de développement socio-économique prioritaire de la Guinée.

Outre son haut potentiel de développement socio-économique, l’axe ciblé présente des avantages importants tels que son accessibilité, sa densité démographique (engendrant un effet multiplicateur évident), sa mixité ethnique et sa diversité des porteurs de droits.

La fonction
L’intervention manager recherché est appelé à piloter le ‘programme de formations, études et expertises’ (5 MIO EUR, 5 ans) qui constitue un outil flexible de renforcement de compétences des parties prenantes de la coopération guinéo-belge en phase avec les opportunités économiques et le développement du capital humain sur l’axe géographique choisi.
Des acteurs de tout genre (personnel portuaire, acteurs de filières agricoles, entrepreneurs urbains, services étatiques, bénéficiaires d’actions de promotion de droits sexuels et reproductifs…) bénéficieront des formations diverses (sur mesure, sur le lieu de travail ou via e-learning, en groupe…), ainsi que des expertises et études stratégiques en lien avec leurs aspirations de développement (économique surtout).
Une attention particulière sera accordée à la digitalisation et à l’application des approches innovatrices de transfert des compétences diverses. L’environnement et l’utilisation des énergies renouvelables constitueront de thématiques transversales prioritaires.
Des synergies avec d’autres interventions et instruments belges constitueront un point d’attention permanent, tout comme des complémentarités avec des programmes et intervenants externes.

Pour ce faire, il/elle devra principalement :
• Assurer la gestion de la programmation opérationnelle et financière dans le but de garantir un démarrage fluide et l’avancée des résultat au sein de l’intervention et d’optimiser la réalisation du programme.
• Coordonner les activités et s’assurer que les réalisations soient conformes aux engagements et aux procédures.
• Coordonner le processus de capitalisation et garantir la diffusion de leurs résultats afin de stimuler et de favoriser une approche-programme pilotée par les connaissances
• Est responsable de la gestion de l’équipe administrative et financière de l’intervention
• Renforcer des capacités des structures partenaires
• Dans son domaine d’expertise, fournir tous les inputs nécessaires afin de contribuer à la production du Dossier Technique et Financier.

Le profil

Niveau de formation requis
• Master en lien avec la thématique du projet concerné

Expériences requises et/ou souhaitées
• Expérience professionnelle d’au moins 5 années dans la gestion d’intervention et/ou de projet ; expérience de la gestion de plusieurs intervention/projets est un atout
• Expérience de minimum 5 ans en matière de développement et mise en œuvre d’outils pédagogiques : plans de formation et parcours de renforcement de compétences ; e-learning, ‘blended’ learning et utilisation des outils digitaux de transfert de compétences en général;
• Maîtrise de techniques d’analyses des besoins et des offres de formations;
• Expérience de la gestion des partenariats en matière de renforcement des compétences (ceci implique une expérience de la gestion des marchés publics et des aspects de contractualisation en la matière).
• Expérience en tant que responsable d’équipe d’au moins 5 ans ;
• Une expérience internationale de terrain (en tant qu’expatrié-e) dans la coopération au développement, de préférence au sein d’une organisation internationale ;
• Une expérience dans la région concernée est un atout.

Connaissances requises
• Connaissance approfondie et pratique d’une méthodologie en gestion de projet ou de programme (de préférence MSP/Prince2), disposer d’une certification sera un avantage
• Maîtrise de l’outil informatique (Word, Excel, Powerpoint, Base de données) ;
• Maîtrise du français et bonne pratique de l’anglais.

Aptitudes comportementales :
• Adhésion aux valeurs de la CTB : engagement, respect, responsabilité et intégrité ;
• Bonne capacité d’analyse, de synthèse et conceptuelle;
• Grande capacité organisationnelle ; être méthodique;
• Avoir une approche opportuniste et pragmatique en appui des différents projets.
• Capacité à innover
• Capacité à accompagner le développement des collaborateurs (feedback sur les prestations et sur le développement)

Intéressé(e)?
Postulez au plus tard le 30/10/2017

Are you interested in becoming a Intervention Manager in Guinea? Apply now at the top or bottom of our page.

Note: This is a job advertisement, applications will be forwarded to the employer for selection. JobnetAfrica believes all applicants should get feedback, good or bad, but are not further involved in the recruitment for this particular vacancy.

Expiring: Oct 30, 2017
PROGRAMME MANAGER DéVELOPPEMENT ECONOMIQUE , Guinea

La CTB, l'Agence belge de développement, mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société qui donne aux générations actuelles et futures les moyens de construire un monde durable et équitable.
Ses collaborateur(trice)s à Bruxelles et à l’étranger concrétisent l’engagement de l’État belge et d’autres partenaires au développement pour la solidarité internationale. Aujourd’hui présent dans 18 pays, en Afrique, en Asie et en Amérique latine, la CTB appuie plus de 200 programmes et projets de coopération. A l’avenir, suite à une décision du Ministre de la coopération, une concentration aura lieu sur 14 pays d’intervention.

Dans le cadre du développement de ses activités, la CTB recherche un (h/f): PROGRAMME MANAGER Développement Economique et Entreprenariat

Lieu d’affectation: Kindia. avec de multiples déplacements sur l’axe Conakry-Kindia-Mamou
Sécurité : situation politico-sécuritaire globalement bonne
Expatriation : family duty station
Durée du contrat: 60 mois
Date probable d’entrée en fonction: le plus rapidement possible
Package salarial mensuel: (cat A528) entre 8 682,86 euros et 10 869,42 euros (en ce compris le salaire brut mensuel et les avantages liés au statut d'expatrié: primes d’éloignement et de pénibilité). Le salaire est calculé en fonction de la composition de ménage et de l’expérience professionnelle pertinente.

Le contexte

La Coopération gouvernementale avec la Guinée
Le 21 mai 2015 le Gouvernement belge a pris la décision d’intégrer la Guinée parmi la liste des 14 pays partenaires de la coopération bilatérale. Le Programme de coopération guinéo-belge est constitué d’interventions dans de nombreux secteurs de développement (entreprenariat/emploi, renforcement des compétences, droits sexuels et reproductifs des femmes, assainissement) sur l’axe géographique Conakry-Kindia-Mamou qui constitue un pôle de développement socio-économique prioritaire de la Guinée.

Outre son haut potentiel de développement socio-économique, l’axe ciblé présente des avantages importants tels que son accessibilité, sa densité démographique (engendrant un effet multiplicateur évident), sa mixité ethnique et sa diversité des porteurs de droits.

La fonction
Le Programme manager recherché est appelé à piloter le programme de « développement de l’entreprenariat durable et inclusif sur l’axe Conakry – Kindia - Mamou» (27.7 MIO EUR, 5 ans) qui a pour ambition de contribuer à la création d’emplois décents et de qualité et à l’augmentation de revenus stables et durables des hommes et des femmes entrepreneurs sur l’axe. Le programme qui est défini comme un ensemble d’actions complémentaires et synergiques à différents niveaux stratégiques vise à appuyer trois types d’entreprenariat, chacun d’entre eux faisant l’objet d’une intervention spécifique :
(i) L’intervention d’appui au développement de l’entreprenariat urbain vise à améliorer les performances économiques, techniques et sociales des entreprises (MPME existantes et/ou à créer) dans les centres urbains sur l’axe.
(ii) L’intervention d’appui au développement de l’entreprenariat agricole vise à améliorer de manière inclusive et durable la compétitivité des entrepreneurs actifs dans les filières agricoles prioritaires sur l’axe.
(iii) L’intervention d’appui au développement de l’entreprenariat féminin vise à stimuler de manière inclusive et durable une meilleure valorisation et une compétitivité accrue des activités économiques des femmes entrepreneurs sur l’axe.

Pour ce faire, il-elle devra principalement :
• S’assurer que les conditions optimales soient présentes dans la perspective de la mise en œuvre du programme, dans le respect du cadre établi et en tenant compte des orientations stratégiques décidées par le comité de pilotage.
• Coordonner toutes les interventions du programme en collaboration avec le pays partenaire, conformément aux conventions signées entre les parties.
• Gérer le processus de formulation afin de garantir la production du Dossier Technique et Financier.
• Diriger dans un rôle stratégique le programme en cours de formulation et/ou d’exécution (gestion de la qualité, gestion efficace des moyens, gestion des risques, …)
• Veiller au bon respect des procédures et des processus dans la préparation et l’exécution du programme.
• Être responsable de la gestion de l’équipe constituée pour réaliser les différentes phases de l’intervention (recrutements, fixation des objectifs, entretiens de fonctionnement, …).
• Soutenir le Programme Change Manager dans la gestion du processus de changement induit par la mise en œuvre du programme et de ses interventions.
• Renforcer des capacités des structures partenaires ;

Le-la Programme Manager est hiérarchiquement sous l’autorité du Représentant Résident de la CTB dans le pays.

Le profil

Niveau de formation requis
• Master en lien avec la thématique du projet concerné (ex : bio ingénieur, agro-économie, sciences économiques, développement rural,…)

Expériences requises et/ou souhaitées
• Expérience professionnelle d’au moins 10 années dans la gestion de programme, d’interventions et/ou de projets ; expérience de la gestion de plusieurs intervention/projets est un atout
• Expérience dans la mise en œuvre opérationnelle d’un projet d’aide au développement du secteur privé/entreprenariat au niveau local ;
• Expérience en tant que responsable d’équipe d’au moins 5 ans ;
• Expérience internationale de terrain en tant qu’expatrié-e dans la coopération au développement, de préférence au sein d’une organisation internationale ;
• Une expérience dans la région concernée est un atout.

Connaissances requises
• Connaissance approfondie et pratique d’une méthodologie en gestion de projet ou de programme, disposer d’une certification représente un atout ;
• Maîtrise de l’outil informatique (Word, Excel, Powerpoint, Base de données) ;
• Maîtrise du français et bonne pratique de l’anglais.

Aptitudes comportementales :
• Adhésion aux valeurs de la CTB : engagement, respect, responsabilité et intégrité ;
• Capacité d’analyse, d’intégration et d’innovation ;
• Capacité d’organisation proactive et de mise en pratique des décisions prises ;
• Capacité à accompagner le développement des collaborateurs (feedback sur les prestations et sur le développement) ;
• Capacité à négocier et à impacter le public concerné par le programme en vue de favoriser un résultat « win-win » et créer une confiance par une approche « conseil » du travail.

Intéressé(e)?
Postulez au plus tard le 30/10/2017

Are you interested in becoming a Programme Manager Développement Economique et Entreprenariat in Guinea? Apply now at the top or bottom of our page.

Note: This is a job advertisement, applications will be forwarded to the employer for selection. JobnetAfrica believes all applicants should get feedback, good or bad, but are not further involved in the recruitment for this particular vacancy.

Expiring: Oct 30, 2017
PROGRAMME MANAGER INFRASTRUCTURE, ENTREPRENARIAT , Guinea

La CTB, l'Agence belge de développement, mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société qui donne aux générations actuelles et futures les moyens de construire un monde durable et équitable.
Ses collaborateur(trice)s à Bruxelles et à l’étranger concrétisent l’engagement de l’État belge et d’autres partenaires au développement pour la solidarité internationale. Aujourd’hui présent dans 18 pays, en Afrique, en Asie et en Amérique latine, la CTB appuie plus de 200 programmes et projets de coopération. A l’avenir, suite à une décision du Ministre de la coopération, une concentration aura lieu sur 14 pays d’intervention.

Dans le cadre du développement de ses activités, la CTB recherche un (h/f): PROGRAMME MANAGER INTEGRA Infrastructure, Entreprenariat, Formation-Emploi

Lieu d’affectation: Conakry, avec des déplacements fréquents à Kindia (missions 10 % du temps)
Sécurité : situation politico-sécuritaire globalement bonne
Expatriation : family duty station
Durée du contrat: 48 mois
Date probable d’entrée en fonction: le plus rapidement possible

Package salarial mensuel: (cat A528) entre 8 682,86 euros et 10 869,42 euros (en ce compris le salaire brut mensuel et les avantages liés au statut d'expatrié: primes d’éloignement et de pénibilité). Le salaire est calculé en fonction de la composition de ménage et de l’expérience professionnelle pertinente.

Le contexte

Le programme INTEGRA
La CTB a ouvert son Agence en Guinée début 2016. La Délégation de l’UE en Guinée envisage de lui confier un contrat (« PAGoDA ») « INTEGRA » financé sur le 11ème FED (35M€) pour l’exécution d’un projet d’Intégration socio-économique des migrants potentiels et de retour, par la création d’emploi sur l’axe Conakry-Kindia-Mamou.
L’objectif général du programme est de contribuer au développement économique de la Guinée en favorisant l'insertion socio-professionnelle des jeunes guinéens et la réintégration des migrants de retour.

Le programme vise les objectifs spécifiques suivants :
(i) Créer de façon durable des opportunités économiques et des emplois à destination des jeunes ;
(ii) Améliorer l'employabilité des jeunes grâce à la formation professionnelle et au développement de compétences générales ;
(iii) Soutenir le développement et le financement des entreprises, microentreprises et coopératives autours de certaines chaînes de valeur porteuses ;
(iv) Diffuser une offre de services financiers adaptée et répondant aux besoins des bénéficiaires dans les régions d'intervention ;
(v) Atteindre le public cible en informant largement les populations, en particulier les jeunes, sur les opportunités du programme.

Les activités seront menées par trois partenaires : la coopération technique belge (CTB), la coopération technique allemande (GIZ) et le centre du commerce international (CCI). La CTB prévoit par ailleurs des collaborations avec les agences UN PNUD et UNCDF.

Au niveau de la CTB, les activités porteront sur la création d'emplois durables au travers de chantiers-écoles et d'activités à haute intensité de main d'œuvre (HIMO). Le choix des infrastructures sera déterminé en amont par la réalisation de plans de développement économique et social participatifs avec l’ensemble des acteurs locaux. En accord avec l’agenda sur les migrations et le nouveau consensus européen pour le développement, l’intervention visera à dynamiser le potentiel des villes en tant que centre de croissance inclusive et durable qui ne compromette pas les perspectives des générations futures. L’approche à Haute Intensité de Main d’Œuvre (HIMO) sera privilégiée autant que possible pour développer des capacités techniques et créer des emplois auprès des populations jeunes et des femmes sans-emplois.

De plus, les bénéficiaires - des jeunes sans emploi avec peu ou pas de formations - pourront recevoir un soutien en développement de l'entreprenariat et un meilleur accès aux services financiers.

Le programme est formulé de façon à assurer la complémentarité des activités avec les autres agences, des résultats à atteindre, du public à toucher et de la répartition géographique.

La coordination des partenaires identifiés ainsi que des autorités guinéennes concernées sera assurée par une structure de mise en œuvre et de suivi spécifique.

Le Programme Manager INTEGRA devra principalement :
• S’assurer que les conditions optimales soient présentes dans la perspective de la mise en œuvre du programme, dans le respect du cadre établi et en tenant compte des orientations stratégiques décidées par le comité de pilotage.
• Coordonner toutes les interventions du programme en collaboration avec le pays partenaire, conformément aux conventions signées entre les parties.
• Gérer le processus de formulation afin de garantir la production du Dossier Technique et Financier.
• Diriger dans un rôle stratégique le programme en cours de formulation et/ou d’exécution (gestion de la qualité, gestion efficace des moyens, gestion des risques, …)
• Veiller au bon respect des procédures et des processus dans la préparation et l’exécution du programme.
• Être responsable de la gestion de l’équipe constituée pour réaliser les différentes phases de l’intervention (recrutements, fixation des objectifs, entretiens de fonctionnement, …).
• Renforcer des capacités des structures partenaires ;

Le responsable du programme INTEGRA financé par l’UE est le coordinateur du programme et le garant de l’atteinte de ses objectifs, il doit collaborer et créer des synergies fortes avec le programme SANITA (infrastructure et assainissement) et les programmes de la coopération bilatérale belge.

Le-la Programme Manager est hiérarchiquement sous l’autorité du Représentant Résident de la CTB dans le pays.

Le profil

Niveau de formation requis
• Master en lien avec la thématique du programme concerné

Expériences requises et/ou souhaitées
• Expérience professionnelle d’au moins 10 années en gestion de projets dont 5 années dans des projet d’intégration socio-professionnelle, d’entreprenariat (connaissance des mécanismes d’accès au financement, développement de l’entreprenariat des jeunes et des femmes,…). Les expériences liées à la réalisation d’infrastructures socio-économiques impliquant la mise en œuvre de chantiers écoles, HIMO, sera considéré comme un atout.
• Expérience pratique de l’intégration du genre, des jeunes et de l’environnement
• Expérience en tant que responsable d’équipe d’au moins 5 ans ;
• Expérience internationale de terrain en tant qu’expatrié-e dans la coopération au développement, de préférence au sein d’une organisation internationale ;
• Une expérience dans la région concernée et dans des projets liés à la migration est un atout.
• Expérience du contexte et des réalités des pays fragiles et/ou des pays post ébola est un atout.

Connaissances requises
• Connaissance approfondie et pratique d’une méthodologie en gestion de projet ou de programme, disposer d’une certification représente un atout ;
• Maîtrise de l’outil informatique (Word, Excel, Powerpoint, Base de données) ;
• Maîtrise du français et bonne pratique de l’anglais.

Aptitudes comportementales :
• Adhésion aux valeurs de la CTB : engagement, respect, responsabilité et intégrité ;
• Capacité d’analyse, d’intégration et d’innovation ;
• Capacité d’organisation proactive et de mise en pratique des décisions prises ;
• Capacité à accompagner le développement des collaborateurs (feedback sur les prestations et sur le développement) ;
• Capacité à négocier et à impacter le public concerné par le programme en vue de favoriser un résultat « win-win » et créer une confiance par une approche « conseil » du travail.

Intéressé(e)?
Postulez au plus tard le 30/10/2017

Are you interested in becoming a Programme Manager Integra en Guinée? Apply now at the top or bottom of our page.

Note: This is a job advertisement, applications will be forwarded to the employer for selection. JobnetAfrica believes all applicants should get feedback, good or bad, but are not further involved in the recruitment for this particular vacancy.

Expiring: Oct 30, 2017
Climate Finance Expert in Mozambique , Mozambique

Enabel is the Belgian development agency. It implements and coordinates Belgium’s international development policy and primarily works for the Belgian State. The agency also implements actions for other national and international donors. With its partners in Belgium and abroad Enabel offers solutions addressing pressing global challenges: Climate Change, Urbanisation, Human Mobility, Peace and Security, Economic and Social Inequality, and Global Citizenship. With 1,500 staff, Enabel manages about 150 projects in twenty countries, in Belgium, Africa and the Middle East.

Background
Over the past decade, Enabel has implemented development programmes in Mozambique, particularly - but not only - in the energy and water sectors. In recent years Enabel's expertise has increasingly focused on the links between the energy, water and food security sector (agriculture). The partnership with the Mozambican institutions is, among others, characterized by Enabel’s flexibility and ability to respond to the country’s major challenges with innovative solutions (including digitization).

Mozambique has taken significant steps towards the implementation of the Nationally Determined Contribution (NDC) in fulfillment of the Paris climate agreement. The Mozambique’s NDC prioritizes adaptation to Climate Change and highlights an ambitious mitigation commitment plan to massively reduce CO2 emission from 2020 to 2030, depending upon the support of the development partners in providing the financial, technological, and capacity building to the Government and Civil Society institutions.

To advance its efforts, in April 2017, Mozambique joined the NDC Partnership to mobilize and access additional resources to implement its climate change goals. The NDC Partnership is a global coalition of countries and institutions working to mobilize support and achieve ambitious climate goals while enhancing sustainable development. Members leverage their resources and expertise to provide countries with the tools they need to implement their NDCs and combat climate change to build a better future. Belgium is a member of the NDC Partnership and aims at channeling a part of its support towards NDC implementation through the NDC partnership.

To fully achieve its NDCs and increase its ambition over time, Mozambique will require additional financial and technical support from national and international institutions, from both the private and public sectors.

Job description
Joining Enabel as a Climate Finance Expert, you will be embedded in the National Directorate of the Planning and Budgeting in the Ministry of Economy and Finance and will work closely with the other focal points in the Ministry of Land and Environment, together with the NDC Partnership Plan In-Country Coordinator, the NDC Partnership Support Unit and the representation of Enabel.

Responsibilities
- You identify climate financing initiatives and opportunities (such as the GCF, GEF, Adaptation Fund, etc.) and support the mobilization of climate finance for climate action and NDC implementation, from national to international sources, and from public to private sources;
- You support building national capacities to identify, assess, and prioritize climate change projects and direct them to the appropriate financing sources;
- You organise knowledge management and training sessions to build capacities of national stakeholders to design climate change projects and to access the different existing sources of climate finance;
- You work across line ministries and mobilize Development Partners for the identification, development, implementation and monitoring of climate mitigation and adaptation projects for NDC implementation;
- You organise knowledge management and training sessions to build capacities of national stakeholders in the field of climate finance (mobilization, monitoring, tracking, reporting, etc.)
- You contribute to capacity development in both the Ministry for Economy and Finance and the Ministry of Land and Environment for climate adaptation and mitigation projects development and for mobilizing finance and resources for their implementation.

Your profile

Required qualifications
· Master’s degree in climate and environmental sciences, natural resources management, sustainable development, economic sciences, political sciences or equivalent.

Required experience
• For this specific role, at least 5 years of relevant international experience in developing environment, climate, and sustainable development projects from which 2 years in developing countries;
• A minimum of 2 years substantial experience on project or program design;
• Minimum 3 years of substantial experience in business development, finance mobilization, capital raising, and/or developing public-private partnerships with a successful track record in climate finance related activities across multiple contexts in a multi-cultural environment;
• Demonstrated successful experience in mobilizing public climate finance (GCF, GEF, Adaptation Fund, etc.) for climate mitigation and adaptation projects implementation;
• Experience in working with multiple stakeholders (government partners, donors and development partners, civil society organizations, NGOs, local communities, etc.) in developing countries;
• Experience in building the capacities of various stakeholders (government partners, donors and development partners, civil society organizations, NGOs, local communities, etc.) in the field of climate finance, climate change adaptation and mitigation, NDC development and implementation, etc.);
• Experience in preparation, coordination, and conduct of field missions in developing countries for engaging with stakeholders and for data collection;

Required skills and knowledge
• Strong understanding of global environment and development issues that influence resource allocation by government and development organizations;
• Proven ability to network and develop partnerships across a range of stakeholders and manage complex multi-stakeholder strategies and plans;
• Good understanding of international policy debates and challenges in climate finance, climate adaptation and mitigation;
• Expertise in at least one of following fields: energy access and power generation; low-emissions transport; buildings, cities, industries and appliances; forestry and land use; most vulnerable people, communities and regions; health and well-being, food and water security; infrastructure and built environment; ecosystems and ecosystem services;
• Good knowledge of aspects of international development (context, challenges, application, partners, functioning, etc.);
• Excellent written skills;
• Knowledge management and knowledge building;
• Results-based management;
• Ability to use new technologies used in the area of expertise;
• Fluent in spoken and written English. Considering the working language of Mozambique, a good knowledge of Portuguese is required. Knowledge of French and Dutch is an asset.
Applicants are also required to commit to the vision, mission and values of Enabel (https://www.enabel.be/content/enabel-vision-mission-values).

We offer you
• An interesting job in an international environment.
• A contract of 12 months (renewable). You are based in Maputo.
• A salary package that comprises the monthly gross salary, in accordance with our salary scales (Class 6), and Enabel expat benefits such as a remoteness, assignment and hardship allowance, (capped) coverage of housing expenses, a moving compensation, an installation compensation, (capped) coverage of school expenses for children accompanying, an insurance package for the whole family, including repatriation insurance, and an annual round-trip flight ticket for each family member.
• In case of expatriation without the (dependent) members of the family, up to six additional round-trip flight tickets to the country of origin or another destination (capped in accordance with Enabel rules).
The various amounts vary in function of relevant recognised experience for the function, family composition and the fiscal situation.

Following this recruitment procedure a shortlist of successful applicants may be constituted which may be sourced in the next three years for similar job openings.
Enabel is committed to equal opportunities and diversity in its workforce. Recruitment is solely on the basis of capacity.

Are you interested?
Apply here at the latest by 27 January 2021 and include your application letter and updated CV.

Are you interested in becoming a Climate Finance Expert in Mozambique? Apply now at the top or bottom of our page.

Note: This is a job advertisement, applications will be forwarded to the employer for selection. JobnetAfrica believes all applicants should get feedback, good or bad, but are not further involved in the recruitment for this particular vacancy.

Expiring: Jan 27, 2021